Egypte: une foule de fidèles dans la mosquée théatre il y a une semaine d'un massacre

01/12/17 à 22:50 - Mise à jour à 22:53

Source: Belga

(Belga) Une foule considérable de fidèles musulmans, dont des figures religieuses et officiers de l'armée égyptienne, ont assisté vendredi à la prière hebdomadaire dans une mosquée où une attaque imputée au groupe Etat islamique (EI) a fait 305 morts il y a une semaine.

La mosquée Al-Rawda, dans le Nord-Sinaï, a été nettoyée et des travaux de restauration achevés à temps pour accueillir la prière hebdomadaire de vendredi. Sur des images retransmises en direct à la télévision, l'officier supérieur Khaled Mogawer, qui dirige la lutte contre l'EI sur le terrain dans le Sinaï, est apparu assis entre le Grand imam d'Al-Azhar --principale institution de l'islam sunnite-- Ahmed al-Tayeb et le mufti de la république Shaouqi Allam. "Dieu a voulu vous prendre des martyrs. Pourquoi, car Dieu vous aime", a dit Abdelfattah al-Awari, recteur de la faculté de théologie à l'Université d'Al-Azhar, dans son sermon devant les fidèles, en tentant de consoler les familles des victimes. Le Grand imam d'Al-Azhar s'est lui aussi exprimé dans un discours comparant les auteurs du massacre à un "cancer". Cet évènement survient une semaine après l'attaque la plus meurtrière de l'histoire récente de l'Egypte, qui a fait 305 morts dans cette mosquée fréquentée par des soufis, adeptes d'un courant mystique de l'islam et considérés comme des hérétiques par les djihadistes. L'attaque, perpétrée selon des témoins et les autorités par des hommes arborant la bannière noire de l'EI, n'a toujours pas été revendiquée. Malgré le deuil, des centaines de soufis ont célébré vendredi soir la naissance (Mawlid) du prophète Mahomet. Celui-ci avait vu le jour dans la mosquée Al-Hussein, au coeur du Caire islamique. Des hommes et des femmes y priaient et entonnaient des invocations devant un mausolée. D'autres chantaient dans la cour de la mosquée, de nombreux hommes portant le turban blanc traditionnel autour de la tête et un châle vert sur les épaules. Par crainte de nouvelles attaques, des portes électroniques avaient été placées au niveau de la rue al-Azhar menant à la mosquée et à l'entrée du bâtiment religieux. De nombreux policiers avaient également été déployés dans la zone, beaucoup se fondant dans la foule habillés en civils. Le Mawlid est célébré tous les ans en Egypte et dans de nombreux pays musulmans. Cette fête donne souvent lieu à des processions mais ces dernières ont été annulées au Caire après le carnage d'Al-Rawda. (Belga)

Nos partenaires