Ecolo reste disponible pour reprendre les négociations

18/10/10 à 15:46 - Mise à jour à 15:46

Source: Le Vif

Dans la réponse qu'il adresse à Bart De Wever, Ecolo maintient que la note qu'il a soumise aux sept partis est déséquilibrée. Toutefois, les écologistes ajoutent qu'ils restent disponibles pour reprendre des négociations. Dans cette perspective, ils avancent les éléments essentiels qui, selon eux, doivent être rediscutés à savoir les prérogatives de l'Etat fédéral, le non-appauvrissement structurel des entités fédérées, la reconnaissance de la Région bruxelloise et une solution pour BHV.

Ecolo reste disponible pour reprendre les négociations

© Belga

"Si la note s'inspire du périmètre et des acquis de préformation, elle n'en retient qu'une synthèse fortement déséquilibrée et ce au détriment de nos concitoyens", écrivent dans leur lettre au "clarificateur" royal les co-présidents d'Ecolo, Jean-Michel Javaux et Sarah Turine. Ils rappellent que M. De Wever a dit lui-même que sa note n'était pas à prendre ou à laisser.

"Dans ce contexte, nous avons donc repris ici, dans la perspective résolument constructive, les éléments essentiels qui doivent à notre sens être rediscutés pour envisager un accord équilibré et, effectivement, rapprocher les points de vue dans la foulée des travaux de la préformation, des 12 principe de la loi de financement et des premières convergences du groupe de haut niveau", ajoutent-ils.

Et de préciser que ces éléments se situent autour de quatre thématiques: les prérogatives de l'Etat fédéral pour exercer ses missions de solidarité et de redistribution, la solidarité et non-appauvrissement structurel des entités fédérées, la reconnaissance de la Région de Bruxelles-capitale comme Région à part entière, et la solution équilibrée autour de BHV.

Ecolo insiste aussi sur le fait que seules de réelles négociations avec les partenaires réunissant une majorité des 2/3 pourront permettre d'aboutir à une base de compromis acceptable.

Le parti note positivement les propositions en matière d'éthique et de renouvellement politique et d'émissions de CO2.

Les co-présidents concluent en disant qu'Ecolo "reste disponible pour reprendre de réelles négociations selon une méthode qui puisse permettre leur aboutissement".

Le Vif.be, avec Belga

Nos partenaires