Ecolo plaide pour "une politique carcérale réductionniste"

09/08/10 à 17:15 - Mise à jour à 17:15

Source: Le Vif

Ecolo a plaidé lundi "pour une politique carcérale réductionniste proactive et assumée misant notamment sur les peines alternatives", dans un communiqué diffusé en réaction à un article de presse sur le dernier rapport du Comité européen pour la prévention de la torture, qui épingle les conditions de détention en Belgique.

Ecolo plaide pour "une politique carcérale réductionniste"

© Belga

Les agents de la prison belges sont particulièrement pointés du doigt par les experts européens, qui dénoncent par ailleurs l'usage du pistolet à impulsion électrique Taser dans certains établissements. Un usage "inacceptable" faute de "menace sérieuse et immédiate contre l'intégrité physique et la vie", rapporte le journal Le Soir.

"A ce jour, la seule réponse apportée par les autorités fut le recours irrationnel à l'augmentation de la capacité carcérale, dans ou en dehors du pays, ce qui a renforcé la logique d'enfermement et donc la surpopulation dans les prisons. Le serpent se mord la queue", écrivent la sénatrice Zakia Khattabi et la députée Juliette Boulet.

"Face à cette situation, Ecolo plaide donc pour une politique carcérale réductionniste proactive et assumée misant notamment sur les peines alternatives. C'est le seul moyen sensé à même d'avoir des effets positifs sur les conditions de détention, sur la qualité du travail des gardiens et du personnel travaillant dans nos prisons et in fine sur la réinsertion des détenus dans la société", selon elles.

Les deux parlementaires évoquent l'exemple des Pays-Bas et des pays scandinaves, où ces politiques "ont montré des effets positifs sur la (sur)population carcérale, sans pour autant transformer ces Etats en zones de non droit".

Le Vif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires