Ecolo et le cdH interpellés par la demande allemande d'arrêter Doel 3 et Tihange 2

20/04/16 à 13:32 - Mise à jour à 13:32

Source: Belga

(Belga) "Loin d'être surpris" par la requête du gouvernement allemand visant à arrêter provisoirement les réacteurs nucléaires de Doel 3 et Tihange 2, Ecolo estime que "le gouvernement belge ne peut ignorer cette demande". Le cdH quant à lui demande une réunion dans les plus brefs délais de la sous-commission Sécurité nucléaire.

Les Verts rappellent que ce n'est pas la première fois qu'un pays voisin s'inquiète de l'état des centrales nucléaires belges - les Pays-Bas et le Luxembourg ont déjà exprimé leurs craintes - et qualifient la demande de la ministre allemande de l'Environnement, Barbara Hendricks, de "fait politique majeur". "Le gouvernement belge ne peut ignorer cette demande. Celle-ci doit en outre résonner comme un signal d'alarme: ces centrales doivent fermer", souligne le chef de groupe Ecolo-Groen à la Chambre Jean-Marc Nollet. Le député cdH Michel de Lamotte a quant à lui adressé un courrier au président de la sous-commission Sécurité nucléaire pour demander une réunion dans les plus brefs délais, et pour demander que les représentants de l'agence allemande de sécurité nucléaire soient entendus pour donner les éléments dont ils disposent. (Belga)

Nos partenaires