Ecolo est "l'avenir de la gauche"

23/03/15 à 10:27 - Mise à jour à 10:27

Source: Belga

La nouvelle co-présidente d'Ecolo, Zakia Khattabi, considère son parti comme "l'avenir de la gauche", a-t-elle expliqué lundi matin sur les ondes de Bel-RTL.

Ecolo est "l'avenir de la gauche"

Zakia Khattabi et Patrick Dupriez. © Belga

Le duo qu'elle forme avec Patrick Dupriez a remporté dimanche la présidence du parti écologiste en recueillant 60% des voix face à l'équipe composée de Chloé Deltour et Christos Doulkeridis.

"Je suis profondément écologiste, je dépasse la gauche, nous sommes sans doute l'avenir de la gauche", a affirmé Mme Khattabi. "La gauche qui ruine les individus (...), qui tire vers le bas, ce n'est pas le projet d'Ecolo. Notre projet c'est l'émancipation par l'enseignement, par la culture. On tire les gens vers le haut", a-t-elle ajouté. Patrick Dupriez a, pour sa part, affirmé sur La Première que le projet d'Ecolo constituait "un projet de réforme en profondeur de la société". "On ne peut pas se contenter aujourd'hui de mettre des rustines, notre maison commune qu'est la planète a son toit qui perce. Nous avons véritablement un projet de rupture avec le modèle capitaliste actuel", a-t-il détaillé.

Justice sociale et justice environnementale

Le nouveau co-président a rappelé que son parti souhaitait fondamentalement allier "justice sociale et justice environnementale". Il a par ailleurs précisé que les croyances religieuses des uns et des autres au sein d'Ecolo n'intervenaient aucunement dans l'organisation et les prises de décision du parti.

Concernant le contrôle budgétaire du fédéral, Mme Khattabi a expliqué sur Bel-RTL qu'elle attendait que le gouvernement propose "une alternative crédible en matière fiscale". Elle a également précisé que le groupe écologiste à la Chambre proposerait dans le courant de la semaine une proposition alternative d'ajustement.

En savoir plus sur:

Nos partenaires