Ecolo est-il populiste ?

24/05/18 à 13:32 - Mise à jour à 13:35
Du Le Vif/L'Express du 24/05/18

Libéraux et humanistes attaquent vertement les écologistes dans l'affaire Mawda, comme ce fut le cas tout au long du Kazakhgate ou après le scandale Veviba. Le parti dérange. Clairement.

C'est de l'artillerie lourde. Tour à tour, le Premier ministre, Charles Michel (MR), et Benoît Lutgen, président du CDH, ont sonné la charge contre Ecolo, autour du week-end de la Pentecôte. Eléments de langage à la clé, repris par leurs troupes : " populisme vert ", " méthodes dignes de l'extrême droite ", " trumpisation des esprits " (vocable élargi à la gauche francophone). " C'est une tendance à une forme de simplification du débat, du slogan qui dépasse la substance ", résume Charles Michel au Soir. " Lorsqu'on utilise des techniques de manipulation, comme Ecolo l'a fait à mon égard dans le scandale Veviba (cet abattoir où on a retrouvé, en mars dernier, de la viande avariée, à Bastogne), argumente pour sa part Benoît Lutgen. Quand, par rapport au drame qui a coûté la vie à la petite Mawda, on balance des tweets émotionnels sans le moindre recul et sans connaître les circonstances précises du drame. " Et tant pis si le vice-président de son parti, Hamza Fassi Fihri a " balancé ", le 18 mai, un tweet estimant que la petite Mawda est la " victime de la politique d'asile inhumaine du gouvernement ".
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires