Ecolo dresse son réquisitoire contre la ministre Marghem, attendue mardi à la Chambre

27/09/16 à 07:55 - Mise à jour à 07:56

Source: Belga

(Belga) La ministre fédérale de l'Énergie Marie-Christine Marghem "institutionnalise l'opacité" dans le dossier de la redevance due pour la prolongation de Tihange 1, a affirmé mardi Ecolo au vu de plusieurs documents transmis la veille au soir aux députés.

Ecolo dresse son réquisitoire contre la ministre Marghem, attendue mardi à la Chambre

Ecolo dresse son réquisitoire contre la ministre Marghem, attendue mardi à la Chambre © BELGA

Mme Marghem a remis lundi soir aux parlementaires de la commission Économie une série de documents en vue d'une nouvelle audition programmée cet après-midi, a annoncé Ecolo mardi matin dans un communiqué. Ces documents montrent que la ministre se réfugie pour l'essentiel derrière une confidentialité "déplacée", selon le chef de groupe Ecolo-Groen à la Chambre Jean-Marc Nollet. Le député d'opposition juge que la ministre rend ainsi les parlementaires "otages d'Electrabel" en les soumettant à des règles "édictées par l'entreprise privée, en totale violation de l'intérêt général et de celui des citoyens". Les documents transmis lui permettent toutefois de dresser un réquisitoire en sept points contre la ministre, affirmant que cette dernière ne pouvait désigner l'expert PWC sans passer par un marché public; que les patrons d'Electrabel ne se sont pas engagés à respecter l'avis de l'expert indépendant; que la ministre ne donne pas d'explication sur ses versions divergentes des 16 et 17 septembre concernant le besoin d'un expert; que son courrier du 13 septembre n'est en rien précis sur le montant du solde qu'elle réclame à Electrabel et EDF; que la ministre savait depuis près d'un an qu'il y aurait un problème, mais n'a rien fait pour le résoudre dans les temps impartis conventionnellement; qu'Electrabel et EDF ont artificiellement gonflé les coûts pour diminuer leur taxation; que la ministre est de facto mise sous tutelle, car contrainte de passer au gouvernement. (Belga)

Nos partenaires