Ecolo dénonce une nouvelle opération policière nocturne au parc Maximilien

18/05/18 à 17:26 - Mise à jour à 17:27

Source: Belga

(Belga) La section Ecolo-Groen de la Ville de Bruxelles a dénoncé vendredi une nouvelle opération policière menée au cours de la nuit précédente dans le parc Maximilien, non loin de la gare du Nord. Elle a souligné que le conseil communal attendait toujours la motion 'commune hospitalière' (ndlr: à l'égard des réfugiés).

Selon les chefs de files Ecolo Zoubida Jelab et Catherine Lemaitre, les réfugiés qui n'ont pas eu la chance d'être parmi les 480 personnes à qui la plate-forme citoyenne avait réussi à trouver un hébergement et qui dormaient au parc "se sont faits réveiller de façon brutale et violente par des policiers et leurs chiens". A leurs yeux, la chasse aux réfugiés du parc Maximilien en pleine nuit relève d'une nouvelle étape "inhumaine et scandaleuse dans la non-politique des personnes en errance dans notre pays". Pour Zoubida Jellab, le bourgmestre de la Ville de Bruxelles, Philippe Close, "joue à Janus, le Dieu aux deux visages" en jouant une carte électoraliste "qui humilie notre ville". Le groupe Ecolo-Groen dénonce ce qu'il qualifie d'"acharnement" et d'"escalade dans la violence envers des personnes démunies de tout, victimes de guerre, de la famine, ... qui cherchent sécurité et un peu de paix sur notre territoire". Il a demandé au bourgmestre de la Ville, président de la zone de police de Bruxelles-Capitale Ixelles, de se positionner clairement en refusant toute collaboration dans les actions menées par le Fédéral. Du côté des autorités de la Ville de Bruxelles, on indique qu'il n'y a eu aucune arrestation et que toutes les nuits, la police effectue des contrôles dans le parc pour tenter de savoir qui s'y trouve. Elle demande également à ceux qui l'occupent de quitter l'espace vert. (Belga)

Nos partenaires