Ecolo demande au ministre des Finances de dénoncer le contrat avec le partenaire du fisc

10/11/17 à 11:49 - Mise à jour à 11:49

Source: Belga

Les liens contractuels entre le SPF Finances et une société sous le coup d'une enquête pour blanchiment d'argent dans un paradis fiscal constituent une nouvelle entorse du gouvernement fédéral en matière d'évasion fiscale, réagit Ecolo vendredi dans un communiqué.

Ecolo demande au ministre des Finances de dénoncer le contrat avec le partenaire du fisc

Georges Gilkinet © Belga

Le groupe Ecolo-Groen réclame des explications "urgentes" au ministre des Finances Johan Van Overtveldt et la dénonciation "sans délai" du contrat.

Vendredi, le quotidien De Standaard a révélé que la société à capitaux luxembourgeois mandatée pour se charger de l'exonération de la TVA dont bénéficient les diplomates est soupçonnée de blanchiment d'argent. Le dossier a été transmis à la Cellule de Traitement des Informations Financières (CTIF) et le ministre a indiqué qu'il attendait les résultats de l'enquête avant de prendre des mesures.

Selon Ecolo, le gouvernement fédéral est pris en flagrant délit "d'incohérence et d'hypocrisie" par rapport à son objectif déclaré de lutter contre la fraude et l'évasion fiscales.

"Cette fois, le ministre des Finances ne pourra pas prétendre l'ignorance et se retrancher derrière des décisions du passé", explique Georges Gilkinet, député fédéral Ecolo. "Le fait qu'il ait conclu ce contrat malgré l'avertissement de la CTIF dénote d'un total désintérêt dans son chef pour la lutte contre les paradis fiscaux. Cette situation est d'autant plus problématique qu'il est spécifiquement en charge de la lutte contre la fraude fiscale. Pour être crédible, il faut pourtant être exemplaire."

Ecolo dénonce la "faible proactivité" du ministre dans la lutte contre la fraude fiscale et réclame des explications "urgentes".

Nos partenaires