Ecolo consterné de la démission de Maystadt

26/03/13 à 13:27 - Mise à jour à 13:27

Source: Le Vif

Ecolo a indiqué avoir accueilli "avec consternation" la démission de l'ancien ministre des Finances Philippe Maystadt au poste de président du Conseil fédéral du Développement durable (CFDD) après avoir perdu la confiance de l'une de ses composantes - la Fédération des entreprises de Belgique (FEB).

Ecolo consterné de la démission de Maystadt

© Frédéric Pauwels

Le fait que M. Maystatdt, malgré son expérience politique et de négociateur, jette l'éponge six mois seulement après sa nomination à la suite de l'attitude conservatrice d'une de ses composantes particulièrement est "particulièrement inquiétant", a souligné la députée fédérale Thérèse Snoy dans un communiqué.

Ecolo craint que certains conservateurs profitent de cette démission pour poser la question de la légitimité même du conseil, pourtant modèle du genre à l'échelle européenne et dont les missions sont fondamentales.

Le CFDD est en effet au niveau fédéral le seul lieu de concertation officielle qui réunit le monde scientifique, entrepreneurial, syndical et associatif. Cette composition lui permet de donner au gouvernement fédéral des balises qui intègrent les trois dimensions d'un développement harmonieux de notre société: le social, l'économique et l'environnemental, estime Mme Snoy.

Selon elle, les objectifs du conseil nécessitent de remettre en cause un modèle de société qui épuise les gens et les ressources. Ecolo assure qu'il sera attentif à la suite du travail mené par le CFDD et plaide pour la reprise du dialogue au sein du Conseil. "Les bénéfices escomptés par les conservateurs à court terme mettent en péril l'équilibre économique, social et environnemental qui doit se concrétiser à travers le développement durable. La crise ne peut être un prétexte pour balayer toute vision à long terme et faire porter une dette plus lourde encore sur les générations futures", conclut la députée écologiste.

L'ancien patron de la Banque européenne d'investissement Philippe Maystadt a envoyé une lettre au secrétaire d'Etat Servais Verherstraeten pour lui présenter sa démission de la présidence du Conseil fédéral du Développement durable (CFDD), peut-on lire mardi dans Le Soir. "J'ai perdu la confiance d'une des composantes" du CFDD, écrit M. Maystadt dans sa lettre. Cette "composante" est en réalité la Fédération des entreprises de Belgique, avec qui il a eu plusieurs accrochages.

Le dernier accrochage en date concerne l'opposition de la FEB à une note sur les futures priorités du Conseil. Devant les députés à la Chambre, M. Maystadt avait déploré "l'arrogance" de la FEB, qui lui a répliqué en lui rappelant son "devoir de réserve". "J'avais accepté ma nomination et entamé ma mission avec grand enthousiasme, y consacrant un temps beaucoup plus important que prévu et croyant naïvement que mon expérience passée pouvait être utile pour dégager un consensus", écrit encore M. Maystadt dans sa lettre de démission.

Le CFDD réunit des représentants des partenaires sociaux (patrons et syndicats), des membres de la société civile et de scientifiques. Il rend des avis à la demande du gouvernement ou de sa propre initiative sur un grand nombre de questions liées à l'environnement et au développement durable.

Nos partenaires