Eboueurs bruxellois : fin de la grève sauvage

22/09/11 à 10:11 - Mise à jour à 10:10

Source: Le Vif

Suite à une grève sauvage, les éboueurs bruxellois ont paralysé Bruxelles jeudi matin. Après une rencontre avec Charles Picqué, ils ont décidé de suspendre leurs actions.

Eboueurs bruxellois : fin de la grève sauvage

© Belga / Philippe François

Cette grève sauvage aura eu d'importantes répercussions sur la circulation en ville, sur le ring et la E411.

Cette grève sauvage a provoqué des ralentissements dans les tunnels Vleurgat, Bailli, Cinquantenaire, Stéphanie, Loi, Reyers et Centre, la Petite Ceinture et sur le viaduc Reyers. La circulation s'est aussi ralentie vers Meiser et le Bois de la Cambre. La police aura même fermé les tunnels Reyers et Trône pour éviter que les automobilistes arrivent au lieu même de l'action.

Les policiers ont été pris de court par certains débordements. Par sécurité, les tunnels de la Petite Ceinture, situés à proximité des lieux, ont donc été fermés au trafic, le feu ayant été bouté à des conteneurs en plastic disposés à très courte distance de voitures engluées dans les files.

Les éboueurs protestent contre l'accord obtenu mardi sur la simplification des institutions bruxelloises. Les voiries régionales sont pour l'instant balayées par des balayeurs régionaux et les voiries communales par des balayeurs communaux. Mais cela devrait changer suite au nouvel accord. Désormais le balayage des rues sera effectué uniquement par les communes. Le matériel et le personnel régional seront donc transférés aux communes, et ce, alors que le statut de ces derniers n'a pas encore été défini.

Selon le secrétaire fédéral du syndicat socialiste Rudy Jansens, les travailleurs concernés craignent que ce transfert n'entraîne une dévalorisation de leur statut pécuniaire. Actuellement, ils gagnent chacun 150 euros net de plus que leurs collègues employés dans les communes bruxelloises. Autre crainte du personnel, a-t-il dit: une privatisation à terme du ramassage des déchets ménagers dans la capitale.

Pas de ramassage des poubelles

Les éboueurs bruxellois n'ont procédé à aucun ramassage de poubelles dans la capitale jeudi, en raison de la grève sauvage qu'ils ont entamée, a indiqué le porte-parole de Bruxelles-Propreté. "Les sacs-poubelles laissés sur le trottoir seront ramassés lors de la prochaine collecte", a précisé le porte-parole, qui prévoit en outre que ce mouvement risque d'affecter les services de Bruxelles-Propreté dans les prochains jours.

Fin des actions

Au sortir de l'entrevue avec le ministre-président bruxellois, Charles Picqué, les balayeurs ont décidé de suspendre leurs actions.

LeVif.be avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires