Ebola : "Un tiers du budget humanitaire belge est octroyé aux pays les plus touchés"

30/10/14 à 13:44 - Mise à jour à 13:44

Source: Belga

Le ministre de la Coopération au développement Alexander De Croo, la ministre de la Santé publique Maggie De Block et la coordinatrice Ebola dr Erika Vlieghe ont rencontré jeudi à Bruxelles la représentante permanente des Etats-Unis auprès des Nations Unies Samantha Power.

Ebola : "Un tiers du budget humanitaire belge est octroyé aux pays les plus touchés"

© Belga

De retour d'une visite de terrain dans les trois pays d'Afrique de l'Ouest lourdement touchés par Ebola (Guinée, Liberia et Sierra Leone), Mme Power a félicité l'importante implication belge sur place. "Un tiers du budget humanitaire belge (35 millions d'euros) est octroyé aux pays les plus touchés. La Belgique joue un rôle humanitaire primordial au Sierra Leone et au Liberia", s'est félicité M. De Croo.

La ministre de la Santé et la coordinatrice Ebola ont notamment exposé les mesures de prévention instaurées dans les aéroports et les hôpitaux durant la rencontre qui s'est déroulée à la Résidence de l'ambassadeur américain à Bruxelles. "Mme Power s'est intéressée à ces procédures et pourrait s'en inspirer. Ces derniers mois, nous avons pris toute une série de mesures préventives, diffusé des recommandations et instauré des procédures dans les entreprises et services qui peuvent être en contact avec des personnes en provenance des trois pays touchés", a rappelé la ministre de la Santé.

La procédure de mise en quarantaine des personnes entrées en contact avec des patients infectés par le virus ne sera pas instaurée en Belgique, a souligné Mme De Block. "Il faut éviter de stigmatiser les travailleurs humanitaires. En outre, les personnes concernées ont été informées dès leur arrivée en Belgique. Durant les vingt jours qui suivent leur retour, elles sont invitées à éviter tout grand rassemblement, à contrôler leur température deux fois par jour et à contacter les autorités en cas de doute", a expliqué dr. Daniel Reynders, coordinateur adjoint Ebola. Le ministre de la Coopération au développement a par ailleurs indiqué qu'il ne prévoyait pas l'envoi d'équipes belges sur place: "nous accordons un soutien important aux ONG qui peuvent directement agir sur le terrain et disposent de l'expertise et de l'expérience de terrain dans les pays touchés. Nous écoutons leurs demandes et tentons d'y répondre au mieux", selon M. De Croo. "Notre pays a libéré des moyens supplémentaires la semaine dernière, ce qui porte notre engagement à plus de 35 millions d'euros." Les prochaines mesures de prévention seront adoptées en fonction des demandes, a par ailleurs indiqué M. Reynders. "Nous tenterons prochainement de répondre aux demandes des personnes travaillant auprès de demandeurs d'asile ainsi que dans les écoles. Les principaux groupes cibles, tels que le personnel des aéroports et des hôpitaux, ont déjà été concertés."

En savoir plus sur:

Nos partenaires