Eaux usées: les régions conformes pour 2013

25/06/10 à 12:54 - Mise à jour à 12:54

Source: Le Vif

La Commission européenne a demandé jeudi à la Cour de justice d'infliger à la Belgique de lourdes amendes pour ne pas avoir mis son système de traitement des eaux usées en conformité.

Eaux usées: les régions conformes pour 2013

© Belga

Tous les Etats membres devaient assurer l'épuration des eaux usées dans les agglomérations de plus de 10.000 habitants pour fin 1998. Mais douze ans après cette échéance, 40 zones de Belgique, surtout en Wallonie, ne sont toujours pas en règle. Certaines stations d'épuration ne sont pas opérationnelles, tandis que d'autres ne sont pas aux normes.

En Wallonie

Le retard très important en Wallonie s'explique par un sous-investissement dans le traitement des eaux durant les années 1990, explique-t-on au cabinet de Philipe Henry, ministre wallon de l'Environnement. A la fin de la décennie, la Région a créé la Société publique de gestion de l'eau (SPGE) afin de lever les moyens financiers nécessaires. Plus de 2,3 milliards d'euros ont ainsi été investis en 10 ans et le dernier plan prévoit près de 300 millions pour les années 2010 à 2014. La Région devrait être en conformité totale d'ici 2013.

À Bruxelles

Des travaux sont en cours pour adapter les infrastructures bruxelloises d'égouttage et d'épuration à la directive européenne. La Région attend de pouvoir se défendre devant la Cour européenne de Justice, a affirmé la ministre bruxelloise de l'Environnement Evelyne Huytebroeck. "La Région bruxelloise attend la signification de la saisine avant de développer auprès de la cour de Justice ses moyens de défense. Cette initiative européenne s'inscrit dans le cadre d'un contentieux connu depuis de longues années", a commenté Evelyne Huytebroeck. Les installations bruxelloises devraient également être conformes aux exigences européennes pour 2013.

En Flandre

Les points noirs ne concernent plus que six des 112 agglomérations en Flandre, et seront mis en conformité pour 2011, a indiqué le cabinet de la ministre flamande de l'Environnement Joke Schauvliege.

Il n'est pas certain que ce calendrier suffise pour éviter des amendes à la Belgique, qui aura transposé la directive avec pas moins de quinze ans de retard.

Le Vif.be, avec Belga

Nos partenaires