Dumping social: les transporteurs n'excluent pas des blocages

21/11/14 à 20:59 - Mise à jour à 20:59

Source: Belga

Les syndicats des transporteurs routiers veulent des progrès contre la fraude sociale. Si le gouvernement ne fait rien d'ici le printemps, des actions plus dures sont possibles. Des blocages et occupations de ronds-points, en dernier ressort, ne sont pas exclus, selon Jan Sannen de l'ACV-Transcom (CSC-Transcom).

Dumping social: les transporteurs n'excluent pas des blocages

Protestation contre le dumping social en 2012. © BELGA

Depuis plusieurs années, les syndicats des transports luttent contre le dumping social et la fraude qui touche le secteur. Selon l'ACV (CSC), 8.000 emplois ont été détruits ces dernières années en raison de pratiques de dumping. Les syndicats réclament la fin de ces abus. "Nous avons attendu assez longtemps. Il est grand temps que quelque chose se produise", explique M. Sannen.

Concrètement, l'ACV -qui appelle d'autres syndicats à la rejoindre- visera, en janvier, les entreprises de transport qui travaillent avec des sociétés "boîte aux lettres". Les actions iront de l'information du personnel à des blocages d'entreprises.

Mais le syndicat demande aussi une meilleure implication du gouvernement. "Le travail de l'ancien secrétaire d'Etat John Crombez doit être poursuivi. Nous craignons que l'actuel gouvernement ne le poursuive pas avec le même élan", souligne le syndicaliste. Le syndicat menace le gouvernement d'actions dures s'il n'y a pas eu d'avancées d'ici le printemps. "Cela pourrait aller de blocages de plusieurs jours à l'occupation d'importants ronds-points", met en garde M. Sannen.

En savoir plus sur:

Nos partenaires