Ducarme et Onkelinx s'écharpent au sujet des départs vers la Syrie

27/03/16 à 18:05 - Mise à jour à 18:05

Source: Belga

Le chef de groupe MR à la Chambre, Denis Ducarme, a provoqué dimanche une réaction outrée de l'ex-ministre fédérale Laurette Onkelinx (PS) en affirmant que certains responsables ont à un moment encouragé les départs de jeunes Belges en Syrie pour y combattre au sein de groupes djihadistes.

Ducarme et Onkelinx s'écharpent au sujet des départs vers la Syrie

Laurette Onkelinx. © Belga

"J'ai été le premier, début 2013, à avoir demandé que l'on criminalise les départs (vers la Syrie), que l'on interdise les départs. A l'époque, il y avait une cinquantaine de Belges qui étaient partis en Syrie. Un peu plus d'un an plus tard, il y en avait plusieurs centaines", a-t-il affirmé lors de l'émission C'est pas tous les jours dimanche sur la chaîne de télévision privée RTL-TVI consacrée aux attentats qui ont frappé Bruxelles mardi.

"A l'époque, et pardon Mme Onkelinx, certains encourageaient les départs (...). Comme si vous n'aviez pas comparé un certain nombre de départs pour la Syrie à ceux qui à une autre époque se rendaient en Espagne pour lutter contre les fascistes (lors de la guerre civile espagnole entre juillet 1936 et mars 1939). Vous avez fait de ces comparaisons", a ajouté M. Ducarme, en dénonçant le "laxisme du passé".

Mme Onkelinx, visiblement outrée - elle a même fait du doigt un geste signifiant la folie -, a dénoncé une accusation "très grave", "indigne" et "indécente".

"Alors que l'on est encore dans l'émotion par rapport aux victimes, que l'on est en train d'essayer de voir quels sont les dysfonctionnements, commencer à faire de la basse politique avec des mensonges, je trouve cela indigne", a-t-elle répliqué.

En savoir plus sur:

Nos partenaires