Droits de douane sur l'acier et l'aluminium - Le premier syndicat canadien appelle à riposter avec force au "chantage" américain

08/03/18 à 01:29 - Mise à jour à 01:36

Source: Belga

(Belga) Le premier syndicat canadien a réagi mercredi avec virulence à l'annonce du président américain Donald Trump de l'introduction prochaine d'une taxe sur l'acier et l'aluminium importés aux Etats-Unis, alors même que la Maison Blanche a laissé entendre que le Canada en serait exempté, au même titre que le Mexique. Le président du syndicat Unifor, Jerry Dias, a déclaré après une rencontre avec des responsables du cabinet du Premier ministre Justin Trudeau qu'il estimait que le Canada n'a "pas d'autre choix" que de s'engager pleinement dans une guerre commerciale avec son voisin du sud.

Il a au passage sévèrement critiqué l'attitude des Américains dans les actuelles discussions sur l'Aléna, l'accord commercial de libre-échance nord-américain qui lie les USA, le Canada et le Mexique et que Donald Trump tenait à renégocier. Selon le patron d'Unifor, syndicat qui compte plus de 300.000 membres du secteur privé à travers le Canada, la septième session de renégociation de l'Aléna récemment bouclée était une "séance de chantage" orchestrée par les Etats-Unis. Une proposition "ridicule" du président Donald Trump y a émergé, de ne pas imposer au Canada et au Mexique les taxes annoncées sur l'acier et l'aluminium, si ces deux pays accordent certaines concessions dans le cadre de l'Aléna. "Nous ne pouvons pas continuer à être perçus comme de gentils canadiens, assez est assez", a martelé Jerry Dias. "Si nous ne ripostons pas, nous apparaîtrons incroyablement faibles et cela conduira à encore plus de taxes", a-t-il estimé. "Si le Canada se couche, il y aura bien d'autres (dossiers) sur lesquels nous capitulerons", a-t-il ajouté, évoquant les précédentes taxes "sur le bois de construction, le papier, l'aéronautique...". "Les Etats-Unis ne veulent pas d'un accord" de libre-échange, assure Jerry Dias. "Nous devons avoir conscience que l'Aléna ne va nulle part et nous devons nous préparer à la vie après l'Aléna", a-t-il conclu. Le Canada est le premier exportateur d'acier et d'aluminium aux Etats-Unis. (Belga)

Nos partenaires