Drogue dans une crèche: la stagiaire inculpée a été libérée

17/10/14 à 17:08 - Mise à jour à 21:46

Source: Belga

Douze enfants âgés de 0 à 3 ans ont été transportés vendredi matin au centre médical général (ASZ) d'Alost après avoir joué avec un sachet de speed à la crèche. Le section Termonde du parquet de Flandre orientale soupçonne une stagiaire d'avoir amené la drogue dans l'établissement. Elle a été inculpée et ensuite libérée.

Drogue dans une crèche: la stagiaire inculpée a été libérée

© istock

Le responsable de la crèche a donné l'alerte à la police après avoir remarqué que les enfants jouaient avec un sachet de "poudre blanche". "Après investigation, il s'est avéré que le sachet contenait du speed", a confirmé la porte-parole du parquet, Caroline Jonckers.

"Le parquet a été informé et a privé de liberté une stagiaire de la crèche âgée de 18 ans. La jeune fille est soupçonnée d'avoir amené de la drogue sur son lieu de travail. L'enquête nous dira comment cette drogue s'est ensuite retrouvée dans les mains des enfants."

Les douze enfants susceptibles d'avoir touché le sachet ont été emmenés au centre médical d'Alost pour écarter tous les risques sanitaires liés à l'exposition à la drogue.

Ils ont pu quitter le centre médical dans le courant de l'après-midi. Ils sont en bonne santé, assure la commune.Tous les enfants susceptibles d'avoir été en contact avec la drogue avaient été emmenés préventivement à l'hôpital. Leurs parents avaient également été prévenus.

"Les enfants des autres groupes (de la crèche) ne se sont jamais retrouvés à proximité du sachet incriminé et n'encourent donc aucun risque", indique la commune. Afin d'éviter toute anxiété inutile, l'administration communale a décidé de distribuer une lettre expliquant précisément les faits à tous les parents des enfants de la crèche.

La stagiaire a été inculpée et puis libérée

La stagiaire de 18 ans soupçonnée d'avoir amené du speed dans la crèche d'Alost a été inculpée vendredi pour possession de drogue et a ensuite été libérée sans conditions, a annoncé vendredi la section Termonde du parquet de Flandre orientale.

Le parquet de Termonde a fait comparaître la jeune stagiaire devant le juge d'instruction. Ce dernier l'a inculpé pour possession de drogue et a ensuite prononcé sa remise en liberté sans conditions.

Une remise en liberté contestée par le bourgmestre d'Alost, Christoph D'Haese (N-VA). "Je respecte la séparation des pouvoirs et il revient donc au juge d'instruction de prendre ses décisions. Je suis néanmoins étonné qu'il n'y ait pas eu plus d'attention accordée au risque encouru par les enfants", explique-t-il. "Cette décision contraste avec le surréalisme des faits et l'agitation sociale qu'ils ontengendrés."

En savoir plus sur:

Nos partenaires