Dotations royales gelées pour 2012 et 2013

09/01/12 à 13:57 - Mise à jour à 13:57

Source: Le Vif

Le roi Albert II a accepté le principe du gel des dotations octroyées aux membres de la famille royale en 2012 et 2013, a indiqué lundi le palais royal dans un communiqué.

Dotations royales gelées pour 2012 et 2013

© BELGA - ERIC LALMAND

"Le budget 2012 relatif aux dotations aux membres de la famille royale doit être gelé et ne doit dès lors comporter aucun mécanisme d'indexation pour l'année 2012", ajoute ce texte.

Par contre, la liste civile, conformément au prescrit constitutionnel qui prévoit qu'elle est fixée pour toute la durée du règne, comporte, elle, une prévision budgétaire d'indexation pour 2012, comme l'ont souligné durant le week-end plusieurs ministres fédéraux.

Le palais rappelle encore que le Roi a, en 2009, décidé de participer volontairement à l'effort d'assainissement des finances publiques en prenant à sa charge une part importante des travaux au Palais de Bruxelles devant être normalement réalisés par la Régie des Bâtiments dans le cadre de la préparation du Sommet Asie-Europe (ASEM), qui s'était tenu à Bruxelles en octobre de cette année.

Le souverain a aussi l'intention de contribuer "volontairement aux mesures d'économie décidées par le gouvernement", poursuit le communiqué.

Le roi a en effet décidé, comme en 2009, de "compenser la charge financière pour l'Etat en 2012 résultant de l'indexation réelle en 2012 de la liste civile par la prise en charge de dépenses équivalentes relatives à des travaux, normalement à charge de la Régie des Bâtiments, au sein des résidences royales mises par l'Etat à la disposition du Roi", a précisé le palais.

Le Roi a décidé d'agir de façon analogue pour 2013, conclut le communiqué.

Vendredi, le député du parti nationaliste flamand N-VA, Theo Francken, avait dénoncé l'augmentation cette année de 3% de la dotation de la famille royale, alors que le gouvernement avait annoncé qu'elle serait gelée pendant deux ans.

Selon lui, le montant des dotations des membres de la famille royale serait relevée de 423.000 euros à 14,3 millions d'euros, alors même que le souverain avait, dans son message de Noël, appelé les Belges à contribuer aux "sacrifices nécessaires pour rétablir au plus vite les finances publiques de notre pays".

M. Francken avait aussi dénoncé le fait que l'achat d'un nouveau système de protection pour les domaines royaux de Laeken, du Belvédère, du Stuyvenberg et de Châteauneuf soit mis à charge de la Régie des Bâtiments - et non de la liste civile du roi Albert II - alors qu'elle n'est pas chargée de la gestion de ces propriétés.

Levif.be avec Belga

Nos partenaires