Dotation du Prince Laurent: "par précaution", Verherstraeten ne siègera pas dans la commission

07/03/18 à 18:30 - Mise à jour à 18:30

Source: Belga

Le chef de groupe CD&V à la Chambre, Servais Verherstraeten, ne siégera pas dans la commission qui doit se pencher sur la dotation du Prince Laurent, a-t-il indiqué mercredi. Il agit de la sorte "par précaution", parce qu'il s'est exprimé dans le passé sur la sanction que le gouvernement souhaite infliger au frère du roi, et appelle ses collègues à suivre son exemple.

Dotation du Prince Laurent: "par précaution", Verherstraeten ne siègera pas dans la commission

© Belga

Un avis rendu par le bureau d'avocat Stibbe a mis en avant le caractère disciplinaire du rôle de la Chambre dans cette procédure et recommandé que les députés s'étant exprimés sur cette question ne siègent pas dans la commission.

"Si l'on demande un avis, il ne me paraît pas illogique qu'on le suive et qu'on ne le balaye pas d'un revers de la main", a déclaré M. Verherstraeten.

Au mois d'août, lorsque la participation du prince à la réception de l'ambassade de Chine a été révélée, le chef de groupe CD&V a expliqué que l'on ne pouvait pas toujours se contenter d'une réprimande. Il n'était pas question de sa part de se prononcer sur le cas du prince Laurent mais plutôt de donner un éclairage sur les règles organisant les dotations dont bénéficient certains membres de la famille royale et les sanctions qu'ils encourent, a-t-il souligné.

Le chef de groupe n'y voit pas un problème d'ordre procédural mais veut éviter toute apparence de partialité.

"Il ne faudrait pas que l'attention soit détournée sur des contestations procédurales. La déclaration d'un parlementaire ne peut pas cacher le véritable sujet, à savoir la question de savoir si le prince a enfreint ou non la loi", a-t-il ajouté.

La N-VA ne s'aligne pas sur le CD&V. Outre M. De Roover, les députés qui siégeront dans la commission seront en principe Kristien Van Vaerenbergh et Peter Buysrogge. Or, ce dernier s'est clairement prononcé en faveur du retrait de la dotation du prince.

"Pour moi, tous les députés de mon groupe sont en état d'adopter une position de manière correcte et impartiale", a expliqué le chef de groupe, Peter De Roover.

Le nationaliste fait en outre remarquer que son collègue démocrate-chrétien sera de toute façon amené à se prononcer en séance plénière.

Le nom des députés qui siégeront dans la commission devra être communiqué jeudi. La Chambre espère boucler la procédure avant le congé de Pâques.

Nos partenaires