Dossier de l'ISPPC à Charleroi: vers la suspension de la convention du directeur

19/05/17 à 14:38 - Mise à jour à 14:38

Source: Belga

Le bureau du président du conseil d'administration de l'Intercommunale de santé publique du Pays de Charleroi a décidé à l'unanimité de proposer au prochain conseil d'administration la suspension provisoire de la convention liant l'ISPPC à son directeur général Philippe Lejeune jusqu'à l'aboutissement de la mission d'audit et de la procédure judiciaire, indique un bref communiqué de l'intercommunale.

Dossier de l'ISPPC à Charleroi: vers la suspension de la convention du directeur

© Capture d'écran

La situation du docteur Lejeune soulève des interrogations depuis plusieurs semaines, quand a été mis au jour le montant de rémunérations qui lui sont octroyées par le biais de la SPRL qu'il a créée. Il a également été mis en cause dans un dossier où il lui est reproché d'avoir utilisé des biens de l'intercommunale pour organiser une fête communale à Merbes-le-Château, dont il est le bourgmestre (PS). A ce propos, il a avoué avoir utilisé une "machine à ratas", servant à préparer des plats confectionnés pour ces festivités, tout en niant avoir assuré leur transport avec des véhicules de l'ISPPC. Enfin, s'il a reconnu avoir repris d'anciens mobiliers de l'hôpital civil aujourd'hui détruit, il a expliqué les avoir destinés au CPAS de Merbes-le-Château.

Il y a quelques jours, Pierre-Yves Dermagne, ministre des Pouvoirs locaux, a décidé de mettre en place une mission d'audit externe à l'ISPPC, qui devra lui rendre rapport dans de brefs délais sur le fonctionnement de l'institution. Pour ce qui concerne la situation immédiate du docteur Lejeune, la RTBF a annoncé qu'il avait été prié de faire "un pas de côté" et qu'il faisait l'objet d'une suspension immédiate de ses fonctions, ce qui n'a été confirmé à l'agence Belga ni par la directrice de la communication ni par le président du conseil d'administration de l'intercommunale.

Nos partenaires