Donald Trump n'a pas encore pris sa décision sur la Syrie

13/04/18 à 00:03 - Mise à jour à 00:09

Source: Belga

(Belga) Le président américain Donald Trump, qui a réuni jeudi son équipe de sécurité nationale sur le dossier syrien, n'a pas encore tranché sur de possibles frappes aériennes après l'attaque chimique présumée dans l'enclave rebelle de Douma.

"Aucune décision finale n'a été prise", a affirmé Sarah Sanders, porte-parole de l'exécutif américain, précisant que M. Trump poursuivait les discussions avec ses alliés et appellerait dans la soirée la Première ministre Theresa May et le président français Emmanuel Macron. Tout en restant évasif sur le calendrier d'une éventuelle intervention militaire, ce dernier a assuré de son côté avoir "la preuve" de l'implication du régime de Bachar al-Assad dans cette attaque meurtrière qui a suscité une vague d'indignation à travers le monde. "Nous examinons la situation de très près. Nous devons prendre des décisions, elles seront prises sous peu", avait déclaré M. Trump depuis la Maison Blanche peu avant de réunir son équipe tandis que le chef du Pentagone, Jim Mattis, dénonçait le recours "tout simplement inexcusable" aux armes chimiques. Un an après la première opération militaire américaine contre le régime syrien, en réponse déjà, à une attaque chimique présumée, les Occidentaux menacent de frapper le régime de Damas, qui dément toute responsabilité. La perspective d'une action militaire des Etats-Unis, soutenus par la France et probablement le Royaume-Uni, s'inscrit dans un contexte de vives tensions avec la Russie. Les relations ont déjà été passablement dégradées par l'affaire de l'ex-espion Sergueï Skripal empoisonné en Angleterre. (Belga)

Nos partenaires