Donald Trump félicite Doug Jones, Moore refuse de reconnaitre sa défaite

13/12/17 à 06:32 - Mise à jour à 06:34

Source: Belga

(Belga) Le président américain Donald Trump, qui soutenait envers et contre tout le candidat républicain Roy Moore, a félicité mardi le vainqueur démocrate de la sénatoriale de l'Alabama, Doug Jones. "Félicitations à Doug Jones pour cette victoire âprement disputée mais une victoire est une victoire", a écrit M. Trump dans un tweet. "Les habitants de l'Alabama sont formidables, et les républicains auront une nouvelle chance de gagner ce siège très bientôt", a-t-il ajouté, le mandat de l'élu devant se terminer en 2020.

Le candidat démocrate au Sénat dans cet Etat a réussi l'exploit de se faire élire mardi dans ce bastion conservateur. Selon les résultats portant sur 100% des bureaux de vote, Doug Jones a obtenu 49,9% des voix, contre 48,4% pour Roy Moore, mais ce dernier n'a pas reconnu sa défaite mardi soir. "Quand le vote est si serré, ce n'est pas terminé", a-t-il dit dans une courte intervention devant ses supporteurs à Montgomery. Il a expliqué que si moins de 0,5 point séparait le vainqueur du perdant, un nouveau comptage des voix devait être déclenché, selon la loi de l'Alabama. "Nous devons attendre un signe de Dieu", a-t-il ajouté, alors que les médias américains étaient formels sur la victoire du démocrate. "Le coeur de cette élection s'est jouée sur la dignité et le respect", avait plus tôt déclaré Doug Jones, un ancien procureur fédéral de 63 ans qui s'était fait connaître en faisant condamner des membres du Ku Klux Klan qui avait incendié une église noire dans les années 1960, tuant quatre fillettes. "L'Alabama était à la croisée des chemins (...) Ce soir, vous avez emprunté le bon chemin", a-t-il lancé devant ses supporteurs à Birmingham, la plus grande ville de l'Etat. Immédiatement, la victoire a été accueillie par une avalanche de félicitations démocrates. "Le pays n'oubliera pas que l'Alabama a voté pour l'espoir, et que Trump s'est rangé du côté d'un agresseur sexuel présumé d'enfants qui voulait ramener l'Amérique en arrière", a écrit le sénateur Chris Van Hollen. "Vous ne pouvez prétendre être le parti des valeurs familiales tant que vous accepterez des hommes ignobles comme Roy Moore", a déclaré le président du parti démocrate, Tom Perez. "Si les démocrates peuvent gagner dans l'Alabama, nous pouvons, et nous devons, concourir partout", s'est réjouie Hillary Clinton. (Belga)

Nos partenaires