Donald Trump accompagné de sa fille lors de l'entretien avec le 1er ministre japonais

18/11/16 à 10:57 - Mise à jour à 10:59

Source: Belga

(Belga) La fille du futur président américain Donald Trump, Ivanka, a assisté jeudi soir à New York au premier entretien de son père avec un dirigeant étranger, le chef du gouvernement japonais Shinzo Abe, selon des photos transmises par le cabinet de ce dernier.

Donald Trump accompagné de sa fille lors de l'entretien avec le 1er ministre japonais

Donald Trump accompagné de sa fille lors de l'entretien avec le 1er ministre japonais © BELGA

Une des images montre Ivanka assise sur un fauteuil en face de MM. Trump et Abe en train de parler. Sur un autre cliché, également fourni par l'équipe de M. Abe, elle est debout au côté de son mari, l'homme d'affaires Jared Kushner, en compagnie du Premier ministre qui s'est entretenu pendant plus d'une heure avec M. Trump. La présence d'Ivanka n'a pas officiellement été justifiée. On ne sait pas non plus si elle a assisté à toute la discussion ou seulement une partie. Mais, à l'instar de ses frères Eric et Donald Jr, elle fait partie de l'équipe de transition chargée de déterminer le visage de la prochaine administration Trump. Le très fermé clan familial inclut aussi M. Kushner, à l'influence croissante même s'il fuit la lumière. "Il est rare de voir un membre de la famille assister à la première rencontre entre deux dirigeants, même si c'est informel, mais ce n'est pas forcément surprenant car elle est impliquée dans la politique. De toute façon, c'est le style Trump", a commenté pour l'AFP Yoshinobu Yamamoto, un professeur de l'Université de Niigata, spécialiste des relations internationales. Selon des rumeurs non sourcées, relayées par un tabloïd japonais, Ivanka Trump pourrait être nommée ambassadrice des Etats-Unis au Japon, un poste actuellement occupé par Caroline Kennedy, fille de feu l'ex-président américain John F. Kennedy. "La possibilité qu'Ivanka prenne ces fonctions n'est pas nulle, mais c'est trop tôt pour le dire", a réagi M. Yamamoto. A l'issue de son entretien avec M. Trump, Shinzo Abe a assuré de son côté que c'était un leader en lequel il pourrait avoir "confiance". Le magnat de l'immobilier a reçu le Japonais en même temps qu'il menait d'intenses consultations pour attribuer les principaux portefeuilles de son administration. (Belga)

Nos partenaires