Documents volés à Di Rupo : "des notes personnelles, pas de secrets d'Etat"

21/08/14 à 06:51 - Mise à jour à 06:51

Source: Le Vif

Un vol a bien eu lieu lundi dans la voiture du Premier ministre Elio Di Rupo mais les documents dérobés sont "principalement des notes personnelles et quelques documents de travail, il ne s'agit pas d'informations classées ou de secrets d'Etat, documents qui sont toujours transportés selon les règles et procédures adaptées", a précisé jeudi le porte-parole du Premier ministre.

Documents volés à Di Rupo : "des notes personnelles, pas de secrets d'Etat"

© Belga

Le vol a été perpétré alors que M. Di Rupo s'était rendu en fin de journée à une salle de fitness bruxelloise, en quittant le siège de la Commission européenne. Son chauffeur avait quitté la voiture pour se rendre à une librairie voisine.

Les voleurs ont fracturé une porte et brisé des vitres pour emporter le contenu du coffre de la voiture. M. Di Rupo et son chauffeur ont fait une déposition auprès de la police locale de Bruxelles capitale-Ixelles.

Les journaux du groupe Sudpresse et Het Nieuwsblad révélaient jeudi matin que l'ordinateur portable du Premier ministre, "contenant des données sensibles sur la famille royale", ainsi que des documents "sur la politique intérieure belge", avaient été dérobés lundi à Bruxelles dans sa voiture.

Le porte-parole du Premier ministre a confirmé le vol mais démenti qu'il s'agisse de documents sensibles. Il a par ailleurs précisé que l'ordinateur portable d'Elio Di Rupo est bien protégé.

Le parquet de Bruxelles a ouvert une enquête

Le parquet de Bruxelles a indiqué jeudi avoir ouvert une enquête concernant les documents volés dans la voiture du Premier ministre Elio Di Rupo. Il n'y a pas de suspect identifié à ce stade et le parquet ne souhaite pas faire davantage de commentaires au sujet de ce dossier.

Nos partenaires