Dix promesses électorales non tenues, selon Groen

25/05/15 à 16:06 - Mise à jour à 16:06

Source: Belga

Un an après les élections du 25 mai 2014, Groen a fait un premier bilan des politiques fédérale et flamande et des partis de majorité N-VA, CD&V et Open Vld. Selon Groen, ces partis ont brisé au moins dix promesses électorales importantes durant la dernière année, alors qu'elles étaient réalisables ou qu'il existait de bonnes alternatives.

Dix promesses électorales non tenues, selon Groen

© Belga

Le recul de l'âge de la pension, le saut d'index et la diminution des investissements dans les infrastructures scolaires seraient ainsi en contradiction avec le programme électoral d'au moins un des partis des gouvernements.

Groen a présenté sa liste lundi sur la Grand Place d'Anvers, "car le pays est clairement dirigé en grande partie depuis l'Hôtel de Ville d'Anvers". Le parti voit également un fil rouge dans toutes les promesses non-tenues. "On a beaucoup promis au citoyen lambda pendant la campagne, mais on n'a pas hésité ensuite à fouler cela aux pieds immédiatement", commente la présidente de Groen Meyrem Almaci. "Mais quand il s'agit de faire contribuer plus les gros patrimoines, la politique est renvoyée aux calendes grecques."

Groen reproche aussi aux partis du gouvernement de retarder la sortie du nucléaire, de ne pas avoir supprimé la déduction fiscale pour une deuxième habitation, de ne pas avoir remonté les allocations au-dessus du seuil de pauvreté, d'avoir investi moins que promis dans les soins de santé et de continuer les nominations politiques.

En savoir plus sur:

Nos partenaires