"Dit is Vlaamse grond" : le hit de l'été raciste du Belang

14/07/16 à 11:58 - Mise à jour à 12:02

Source: Le Vif

À l'occasion de la fête de la Communauté flamande, le Vlaams Belang a sorti un clip tout à fait charmant : un rythme entraînant, deux chanteuses angoissantes et des paroles qui font froid dans le dos.

"Dit is Vlaamse grond" : le hit de l'été raciste du Belang

"Leve de Vlaamse republiek" : un slogan cher au parti extrémiste © Youtube

"Dit is Vlaamse grond" est la nouvelle arme de propagande du Vlaams Belang, parti d'extrême droite aux revendications nationalistes. "Laat iedereen weten : dit is Vlaamse grond", autrement dit "Fais savoir à tout le monde : ceci est le sol flamand". Le message est clair. Et tous ceux qui ne sont pas Flamands, sont priés de s'en aller.

Dans le clip, trois jeunes personnes font la route - Diksmuide, Gent, Dilbeek - pour aller retrouver des amis à un barbecue. Sans doute dans le but de partager des idées nationalistes en mangeant une saucisse. Des drapeaux estampillés du lion noir aux griffes noires (symbole des flamingants), des parasols sponsorisés par le parti extrémiste, panneau "Dit is Vlaamse grond". Du jaune et noir partout, jusque sur les canettes de bière. Le trio pousse la chansonnette, avec en arrière-plan, une Citroën 2CV, "rien de plus flamand" s'amuse un internaute sur Twitter.

Le clip serait amusant si les paroles n'étaient pas autant empreintes de relents racistes. Personne n'est épargné, les Wallons sont affectueusement représentés par "le chaos wallon", "Bruxelles est la capitale des Flandres" et les autres partis politiques sont des moutons ("Jij ga stemmen dus je heb een keuze : Leeuwen of Schapen in politiek").

Les paroles les plus nauséabondes sont réservées aux musulmans : "moskeeën en koranscholen waar jihadisten voor ons een graf graven, ze moeten weten dat de leeuw kan klauwen, dus bol het af ! " ("mosquées et écoles coraniques où les djihadistes creusent nos tombes, ils doivent savoir que le lion peut aussi griffer, alors dehors !")

"En jouant cet hymne, nous voulons faire savoir à tous que votre ville ou votre commune est ce qu'elle a toujours été : un territoire flamand !" déclare le président du parti Tom van Grieken. Mais outre le caractère ringard de l'hymne nationaliste, ça n'en reste pas moins inquiétant. De nombreux internautes ont réagi et certains n'ont pas tardé à le détourner.

Par Léa Renaud

Nos partenaires