Disparition Béatrice Berlaimont : le parquet ne confirme ni n'infirme l'interpellation d'un suspect

05/12/14 à 16:00 - Mise à jour à 16:34

Source: Belga

Le parquet d'Arlon n'a pas, au cours de sa conférence de presse vendredi après-midi, ni confirmé ni infirmé l'information de plusieurs medias selon laquelle un suspect avait été arrêté dans le cadre du meurtre de Béatrice Berlaimont. Le parquet a cependant évoqué quelques autres dossiers annexes évoqués par les medias.

Disparition Béatrice Berlaimont : le parquet ne confirme ni n'infirme l'interpellation d'un suspect

Béatrice Berlaimont © Belga

Ainsi, selon la magistrate de presse, Sarah Pollet, rien ne permet à ce stade d'établir un lien entre l'agression d'une jeune femme, hier, à la sortie d'Arlon et le décès de Béatrice Berlaimont.

Le parquet confirme bien qu'une dame d'une vingtaine d'année a été agressée. L'agresseur lui a dérobé sa carte et son code. La victime a cherché secours auprès d'un automobiliste. Le parquet a ouvert une instruction. L'enquête est en cours. "Nous comprenons que ces deux incidents peuvent générer un sentiment d'insécurité, merci de ne pas l'attiser", a demandé la magistrate de presse, réclamant une nouvelle fois la discrétion des media. "Toutes fuites peuvent être des violations de la loi et pourraient compromettre l'enquête", a-t-elle remarqué.

Aucun lien n'existe non plus entre le décès de Béatrice Berlaimont et la disparition d'une élève de la même école que Béatrice pendant 3 jours il y a 6 mois. L'adolescente de 15 ans avait été retrouvée vivante dans le bois de Sesselich. "Il n'y a aucun lien entre ces deux affaires. La jeune fille retrouvée vivante c'était une fugue", a précisé la porte-parole du parquet.

Le bourgmestre arlonais, Vincent Magnus, a pour sa part annoncé que des équipes de policiers fédéraux supplémentaires seraient disposées sur le terrain pour rassurer la population.

En savoir plus sur:

Nos partenaires