Discriminations : tous les accents ne se valent pas

27/04/18 à 10:05 - Mise à jour à 10:08
Du Le Vif/L'Express du 26/04/18

La lutte contre les discriminations linguistiques, toujours dépourvues d'organe légal de protection, mène à des situations cocasses. Exemple : le refus d'embauche, dans un call center, en raison d'un accent.

Si un candidat d'origine italienne ou marocaine se voit reprocher un accent italien ou arabe " trop prononcé ", en français ou en néerlandais, Unia, le Centre interféd...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires