Discriminations liées à l'âge - Kris Peeters envisage des sanctions

26/09/16 à 11:18 - Mise à jour à 11:20

Source: Belga

(Belga) Le ministre de l'Emploi, Kris Peeters, examinera la façon dont les employeurs refusant d'engager des travailleurs pour une raison liée à leur âge peuvent éventuellement être sanctionnés, a-t-il indiqué lundi sur les ondes de la VRT.

Discriminations liées à l'âge - Kris Peeters envisage des sanctions

Discriminations liées à l'âge - Kris Peeters envisage des sanctions © BELGA

Le centre interfédéral pour l'égalité des chances Unia a fait savoir qu'il ouvrait un nombre croissant de dossiers de signalement pour une discrimination liée à l'âge. Sur les huit premiers mois de 2016, il a ouvert 74 dossiers. Ces chiffres constituent une hausse de 60% par rapport à l'ensemble de l'année 2015. Parmi ces dossiers, près de 6 sur 10 concernent des plus de 45 ans. M. Peeters juge ces chiffres préoccupants. "Le taux d'emploi des travailleurs âgés a augmenté considérablement ces dernières années, et c'est une évolution positive, comme le fait que les travailleurs âgés recherchent eux-même de plus en plus en souvent un emploi. Je veux donc examiner avec les partenaires sociaux la façon d'aborder cette forme de discrimination à l'embauche. On ne peut pas accepter que d'un côté, on encourage les gens à chercher un travail ou à conserver celui qu'ils ont et, de l'autre, on les freine", a déclaré M. Peeters. Le ministre n'a pas donné de détails sur la façon dont il veut s'attaquer au phénomène. Il évoque des "sanctions" et des "mesures concrètes". "Je ne veux pas anticiper le dialogue mais nous devons éviter que des employeurs discriminent sur base de l'âge. Nous devrions pouvoir prendre des sanctions", a-t-il ajouté. (Belga)

Nos partenaires