Discrètement, Didier Reynders consulte

14/02/11 à 19:05 - Mise à jour à 19:05

Source: Le Vif

Après avoir achevé deux tours de table, samedi dernier, Didier Reynders a décidé de poursuivre ses consultations, mais de manière plus discrète: en tête à tête, par téléphone, et avec des partenaires choisis.

Discrètement, Didier Reynders consulte

© Belga

L'informateur royal, Didier Reynders, poursuit ses contacts avec les formations politiques de façon plus informelle. Il a déjà eu plusieurs contacts bilatéraux discrets en tête à tête ainsi que des conversations téléphoniques depuis samedi, lorsqu'il a clôturé un deuxième tour de rencontres avec les présidents de partis. Il poursuivra ces contacts et n'exclut pas d'organiser des rencontres avec plusieurs présidents mais jusqu'à présent rien n'a été fixé, a-t-on appris dans l'entourage de M. Reynders.

M. Reynders a été chargé par le roi d'une mission d'information sur les possibilités d'arriver à un accord communautaire. Il doit rendre un rapport écrit au roi mercredi prochain. Il a reçu à deux reprises les présidents des cinq partis de la majorité fédérale actuelle (PS, CD&V, MR, cdH et Open Vld) ainsi que les présidents de la N-VA, du sp.a, d'Ecolo et de Groen!. Il a terminé le deuxième tour de rencontres samedi. Depuis, il a poursuivi ses contacts et a déjà eu plusieurs rencontres en tête à tête avec des présidents ainsi que des entretiens téléphoniques.

Après la solennité des contacts qu'il a eus jusqu'à présent, ces nouveaux contacts se déroulent en toute discrétion. S'il n'exclut pas d'organiser l'une ou l'autre réunions avec plusieurs présidents, il n'est pas question d'une réunion avec tous les présidents, précise-t-on encore dans son entourage. Parmi les rencontres envisagée, il y a notamment une réunion à trois entre lui-même et les présidents de la N-VA et du PS Bart De Wever et Elio Di Rupo, mais rien n'est encore fixé jusqu'à présent.

A la fin du deuxième tour de rencontres avec les présidents, l'informateur a déclaré samedi qu'il avait constaté une volonté de reprendre les négociations. Il a ajouté que selon lui, la base de celles-ci serait la coalition fédérale actuelle élargie à d'autres partis, à commencer par la N-VA, comme le demandent les partis flamands, et
éventuellement d'autres formations.

Ces déclarations ont provoqué un certain émoi. Certains partis dont le cdH se sont dit surpris de la façon dont M. Reynders a livré publiquement ses pistes et n'en a pas réservé la primeur au roi. Chez Didier Reynders, on réplique que l'informateur tient régulièrement le roi informé de l'évolution de la situation. "On ne communique pas avec le palais que lors des audiences", commentait-on. Ainsi, samedi dernier, après le départ du président de Groen! Wouter Van Besien l'informateur a informé le roi des conclusions qu'il tirait de cette deuxième série d'entretiens avant de les livrer à la presse.

LeVif.be, avec Belga

Nos partenaires