Didier Reynders refuse un subside de 200.000 euros à l'organisation 11.11.11

14/09/12 à 09:27 - Mise à jour à 09:27

Source: Le Vif

Le ministre des Affaires étrangères Didier Reynders (MR) a refusé l'octroi d'un subside de 200.000 euros à l'organisation flamande 11.11.11 pour la réalisation d'une mission d'observation lors des dernières élections au Congo. Le prédécesseur de M. Reynders, Steven Vanackere (CD&V), avait, lui, approuvé cette dépense, écrivent vendredi De Standaard et le Nieuwsblad.

Didier Reynders refuse un subside de 200.000 euros à l'organisation 11.11.11

© Belga

Le 1er juillet 2011, le 11.11.11 et son partenaire francophone, le CNCD, avaient introduit une demande de subside pour mener une mission d'observation lors des élections présidentielles congolaises, prévues le 28 novembre suivant. Vu le feu vert donné par le ministre Vanackere lors d'une intervention à la Chambre et les signaux rassurants envoyés par l'administration des Affaires étrangères quant à l'octroi du subside, 11.11.11 avait introduit une demande d'un montant de 191.000 euros. L'argent ne fut toutefois pas versé. Et le chef actuel de la diplomatie belge, Didier Reynders, a envoyé le mois dernier un courrier pour signifier à l'ONG que les fonds ne lui seraient pas accordés, la demande étant parvenue devant le conseil des ministres en dehors des délais. "C'est inacceptable", juge Bogdan Vanden Berghe, directeur général de 11.11.11. "Notre demande a été introduite dans les délais mais elle a enregistré des retards car elle a été regroupée avec d'autres demandes."
Selon le cabinet de M. Reynders, le dossier introduit a reçu un avis négatif de l'Inspection des Finances, et n'a donc jamais atteint le niveau de décision politique. L'organisation a la possibilité d'introduire un recours, mais le ministre aurait refusé de le signer. "C'est un mauvais coup financier pour notre organisation", peste M. Vanden Berghe.

Avec Belga


En savoir plus sur:

Nos partenaires