Didier Reynders réclame davantage de dialogue transatlantique

10/03/18 à 17:12 - Mise à jour à 17:12

Source: Belga

Le chef de la diplomatie belge, Didier Reynders, a appelé samedi à davantage de dialogue entre les deux rives de l'Atlantique pour éviter la multiplication des différends entre l'Europe et les Etats-Unis, comme la guerre commerciale qui couve après la décision du président américain Donald Trump d'appliquer de nouvelles taxes à l'importation sur l'acier et l'aluminium.

Didier Reynders réclame davantage de dialogue transatlantique

© Belgaimage

"Il est très important d'avoir un dialogue (entre l'Europe et l'administration Trump)", a affirmé M. Reynders lors d'un débat devant le Brussels Forum 2018, une conférence organisée par le "think tank" (centre de réflexion) américain German Marshall Fund (GMF) et réunissant durant trois jours de nombreux responsables politiques et économiques européens et américains.

"Il de notre devoir (nous les Européens) de convaincre certains dirigeants de faire plus ensemble", a ajouté M. Reynders, en défendant les valeurs communes que partagent les Etats-Unis et l'Europe et en insistant sur l'"importance de la relation transatlantique"

Le ministre des Affaires étrangères a raillé l'argument - la protection de la sécurité nationale - invoqué par le président Trump pour justifier l'instauration de droits de douane de 25% pour l'acier et de 10% pour l'aluminium, seuls le Canada et le Mexique étant pour l'instant épargnés.

"Quels est le risque (pour la sécurité nationale américaine) si la Belgique exporte une petite partie de sa production d'acier vers les Etats-Unis", s'est-il demandé devant un public d'experts, de diplomates et de jeunes rassemblés dans un grand hôtel bruxellois.

Nos partenaires