Didier Reynders profite-t-il de l'argent de la Loterie Nationale?

01/06/11 à 08:54 - Mise à jour à 08:54

Source: Le Vif

Selon le député N-VA Theo Vrancken, le ministre des Finances, Didier Reynders, qui a aussi la tutelle sur la Loterie Nationale, puiserait allègrement dans les caisses de la Loterie pour satisfaire ses amis: les jeunes MR, le Standard ou encore le club de foot d'Ostende. Réponse floue de l'intéressé.

Didier Reynders profite-t-il de l'argent de la Loterie Nationale?

© Belga

Le député N-VA Theo Vrancken s'en prend mercredi dans De Morgen à la manière dont, selon lui, le ministre des Finances Didier Reynders (MR) "sert ses amis" avec de l'argent de la Loterie nationale. De réponses à des questions parlementaires, il observe que Didier Reynders a notamment libéré l'an dernier 15.000 euros pour une fête des Jeunes MR et plus de 700.000 euros pour la formation des jeunes de son club de foot favori, le Standard.

La Loterie nationale répartit chaque année 225 millions d'euros de subsides à des associations scientifiques ou socio-culturelles, pour du sponsoring sportif et autres oeuvres caritatives. A côté de ces subsides, le gouvernement fédéral dispose d'une enveloppe de 22,5 millions d'euros d'argent de la Loterie, dont la répartition est à charge du ministre de tutelle, en l'occurrence Didier Reynders, et de quelques-uns de ses collègues du gouvernement, détaille De Morgen.

Theo Vrancken pointe du doigt l'attribution d'un million d'euros par le ministre des Finances, affirmant que cet argent part essentiellement pour ses proches, notamment les sections jeunes du MR et des FDF, ainsi qu'aux "Rouches". Le député N-VA relève que Didier Reynders s'est aussi montré très libéral envers le club de basket d'Ostende (100.000 euros) et son école de formation (375.000 euros), chers au sp.a Johan Vande Lanotte.

Theo Vrancken réclame des règles plus claires de répartition de l'argent de la Loterie nationale.

Au cabinet Reynders, on souligne que chaque initiative soutenue vise l'intérêt général et répond à un besoin sociétal. "Nous respectons la charte de la Loterie nationale, mais il n'y a pas de règles formelles permettant d'attribuer des subsides aisément à un large éventail de projets de société pertinents", indique-t-on.

Avec Belga

Nos partenaires