Didier Reynders prend les rênes du MR bruxellois

12/01/13 à 17:56 - Mise à jour à 17:56

Source: Le Vif

Le vice-premier ministre et ministre des Affaires étrangères, Didier Reynders, a été élu samedi à la présidence de la Régionale bruxelloise du MR. Il formait un "ticket" avec le chef de groupe au parlement bruxellois et bourgmestre d'Etterbeek Vincent De Wolf. Les deux hommes, qui n'avaient pas d'opposant, ont reçu le soutien de 94,4% des 590 votants.

Didier Reynders prend les rênes du MR bruxellois

© Image Globe

M. De Wolf occupera les fonctions de secrétaire politique. Il a été convenu qu'il conduira la liste MR pour les élections régionales de 2014 alors que M. Reynders conduira la liste pour la Chambre.

Le "ticket" Reynders-De Wolf a été décidé en novembre dernier et a permis d'éviter un "combat des chefs" que pouvait laisser craindre les déclarations de certains.

Le nombre de votants était cette fois deux fois plus important que lors de la précédente élection (260 votants).

Didier Reynders poursuit donc son installation à Bruxelles. Après avoir poussé la liste MR lors des élections communales à Uccle, il prend maintenant les rênes des libéraux bruxellois. Il succède à la chef de groupe au parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Françoise Bertieaux.

"Faire du MR le premier parti à Bruxelles"

"Je me réjouis de prendre la présidence des libéraux bruxellois. Mon ambition est de faire du MR le premier parti de la Région de Bruxelles-Capitale lors des élections de 2014 avec un programme ambitieux pour la Région, mais aussi avec la volonté de faire le lien au niveau fédéral et de travailler avec la Wallonie et la Flandre", a commenté M. Reynders. Le nouveau président sera aussi attentif à l'image et au rôle internationaux de la Région.

"Je constate que la notion d'une Belgique à trois Régions qui doivent coopérer est de plus en plus acceptée", a ajouté M. Reynders, faisant allusion aux déclarations du ministre-président flamand Kris Peeters (CD&V). Dans une interview publiée samedi par Le Soir, celui-ci se résout à accepter une Belgique à trois et précise qu'il prépare une liste de dossiers dont la Flandre pourrait parler avec Bruxelles comme le ring, les centres commerciaux, Zaventem...

M. Reynders réunira dès mardi les parlementaires bruxellois et les bourgmestres, y compris ceux de la périphérie, qui formeront le bureau de la Régionale. Début février aura lieu la première d'une série de réunions mensuelles thématiques. Les militants, mais aussi les non-membres, seront invités à participer à ces réunions qui porteront sur des sujets importants pour la Région comme la mobilité, le logement, la formation...

La bourgmestre de Molenbeek, Françoise Schepmans, Boris Dilliès (Uccle) et Sabrina Baraka (Ganshoren) sont les nouveaux vice-présidents.

Le MR renouvelle ce week-end toutes ses instances locales et provinciales. C'est dans ce cadre que s'inscrivait l'élection à la Régionale bruxelloise. Sophie Wilmes (Rhode-Saint-Genèse) a été élue présidente du MR de la périphérie.

En savoir plus sur:

Nos partenaires