Didier Reynders: "Il faut un gouvernement pour octobre"

08/06/11 à 07:47 - Mise à jour à 07:47

Source: Le Vif

Le vice-Premier ministre en Affaires courantes Didier Reynders (MR) a indiqué à des quotidiens néerlandophones que s'il n'y avait pas de gouvernement en octobre, il faudrait poursuivre jusqu'en 2012, voire 2014, avec le gouvernement actuel, qui adopterait alors un programme réduit.

Didier Reynders: "Il faut un gouvernement pour octobre"

© Belga

Le deuxième mardi d'octobre (le jour où, dans des circonstances normales, le Premier ministre lit la déclaration de politique fédérale devant le parlement) est la "date ultime" pour la mission de formation d'un gouvernement par Elio Di Rupo, estime le ministre des Finances Didier Reynders (MR). S'il n'y a alors pas d'accord, il faudra de nouvelles élections ou un programme réduit pour le gouvernement actuel, a-t-il déclaré au Standaard et au Nieuwsblad, répétant sa préférence pour le deuxième scénario.

Si la formation échoue et s'il n'en dépendait que de Didier Reynders, un gouvernement d'urgence pourrait tout à fait rester jusqu'en 2012, voire jusqu'en 2014. "Bien sûr que je choisis un vrai gouvernement. Mais les négociations sont un échec. Elio Di Rupo n'est pour le moment pas grand-chose de plus qu'un informateur. Nous devons donc faire quelque chose. Après de nombreuses tentatives et autant d'échecs, c'est un constat réaliste", déclare-t-il. "Nous n'avons pas besoin de quelqu'un qui ne fait rien d'ici septembre. Sans accord, ce n'est pas logique."

Il reste cependant la question des leviers dont Didier Reynders dispose pour faire respecter ces deadlines. Il n'est pas question de sortir des négociations, selon lui. Mais en octobre, la rue de la Loi sera trop proche des élections d'octobre 2012 pour arriver encore à une solution.

Avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires