Didier Reynders demande à l'Onu d'agir contre les armes chimiques

11/11/17 à 13:53 - Mise à jour à 13:54

Source: Belga

(Belga) Alors qu'on célèbre ce samedi l'Armistice, qui marque la fin de la Première Guerre mondiale, Didier Reynders "appelle le Conseil de sécurité des Nations unies à prendre ses responsabilités" et à renouveler le mandat du mécanisme d'enquête sur les armes chimiques, appelé "Joint Investigative Mechanism" (JIM). Les rapports du JIM ont montré que tant l'armée syrienne que Daech avaient utilisé à plusieurs reprises des armes chimiques à l'encontre de populations civiles.

Outre l'Armistice, ce samedi est aussi le 100eme anniversaire de la Bataille de Passchendaele. "C'est au cours de cette bataille tragique, sur le sol belge, qu'ont été utilisées pour la première fois à grande échelle des armes chimiques", rappelle dans un communiqué le ministre des Affaires étrangères, Didier Reynders. Aujourd'hui, des armes chimiques continuent à être utilisées. Le JIM, mécanisme d'enquête mis en place par les Nations Unies et l'Organisation internationale pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC), a révélé que l'armée syrienne comme Daech ont utilisé à plusieurs reprises des armes chimiques à l'encontre de populations civiles. "L'utilisation des armes chimiques est odieuse. Elle est interdite par le droit international. Il est indispensable que les auteurs de ces crimes ne restent pas impunis et que les enquêtes indépendantes sur le terrain puissent se poursuivre sans entrave", déclare Didier Reynders. "A l'occasion de ces anniversaires douloureux et de la remise du prix de la paix de la ville d'Ypres aux Casques Blancs", le ministre "appelle le Conseil de sécurité des Nations unies à prendre ses responsabilités et à renouveler le mandat du JIM qui arrive à sa fin ce 17 novembre". (Belga)

Nos partenaires