Didier Bellens gérait deux fonds d'investissement basés aux îles Vierges

07/04/16 à 06:41 - Mise à jour à 07:48

Source: Belga

L'ancien CEO de Belgacom (aujourd'hui devenu Proximus) Didier Bellens, décédé en février dernier, a été le directeur de deux sociétés offshore implantées aux îles Vierges britanniques alors qu'il était à la tête de l'entreprise publique, ressort-il des "Panama Papers" traités par Le Soir, Knack, De Tijd et MO*.

Didier Bellens gérait deux fonds d'investissement basés aux îles Vierges

© Belga

Parmi les personnalités assurant la gestion de ces deux entités figure notamment Giovanni Paganini Marana, un trader ayant perdu quelque 120 millions d'euros appartenant à ses clients avant de se suicider en septembre 2012.

Un autre financier, qui n'est pas nommé et qui a été condamné en septembre 2012 à 900.000 livres de pénalité par un tribunal londonien pour "manipulation de marché, apparaît également dans l'organigramme de ces deux sociétés offshore.

Didier Bellens a démissioné de ses fonctions dans les deux sociétés en juin 2015, après avoir quitté la tête de Belgacom en novembre 2013.

Contacté par Le Soir, Proximus affirme ne jamais avoir été mis au courant par M. Bellens de ces activités.

En savoir plus sur:

Nos partenaires