Diables Rouges - L'Irlande a "peu de secrets" pour Simon Mignolet

15/06/16 à 16:23 - Mise à jour à 16:23

Source: Belga

(Belga) Simon Mignolet est plutôt bien placé pour parler de l'équipe irlandaise, le prochain adversaire des Diables Rouges à l'Euro 2016. Le gardien a connu le sélectionneur national irlandais Martin O'Neill comme T1 à Sunderland, et compte également un certain nombre d'internationaux irlandais parmi ses connaissances.

L'Irlande, que la Belgique affrontera samedi après-midi à Bordeaux, "a peu de secrets pour moi", a indiqué le joueur mercredi à l'issue des entrainements. "Presque tous ses joueurs sont actifs en Premier League ou en Championship, je connais leur manière de joueur et leurs qualités. C'est un bloc uni, qui ne défend pas seulement de manière solide, mais qui essaye aussi de reconvertir rapidement en contre avec des joueurs comme Shane Long et James McClean. Ce sera à nous de ne pas tomber deux fois dans le même piège, et d'être prêts. Sur base des qualités individuelles, notre sélection est un cran au-dessus. Si l'Irlande joue avec beaucoup d'agressivité? On peut contrer cela, si on joue vite et bien". Les Diables auront à c?ur de rétablir l'honneur face aux Irlandais, après leur départ manqué dans cet Euro (défaite contre l'Italie, lundi). Cette défaite a, selon Mignolet, malgré tout un côté positif. "C'est mieux que cela nous arrive dans le premier match. Si nous perdons en huitième de finale, nous pouvons faire nos valises. Nous pouvons en revanche encore rétablir les choses maintenant, en tirer des leçons et de l'énergie positive". En principe, Simon Mignolet ne devrait pas défendre les filets de la Belgique, sauf s'il arrivait malheur à Thibaut Courtois. "S'entrainer sans jouer des rencontres, ce n'est pas facile", a-t-il admis mercredi. "J'essaye de rester au top, au cas où quelque chose arrive. Je suis toujours le premier aux entrainements, je viens même plus tôt le matin pour faire des exercices de fitness, et je quitte le terrain en dernier. Cela peut aller vite dans le football, mais je suis ici avec le groupe pour qu'on ait, collectivement, un bon Euro. L'individu ne compte pas". (Belga)

Nos partenaires