Di Rupo regrette de ne pas participer au Gordel

02/09/12 à 15:33 - Mise à jour à 15:33

Source: Le Vif

Le Premier ministre Elio Di Rupo voit dans le Gordel "avant tout un événement sportif et familial", auquel il a dit ce dimanche, sur la VRT, regretter de ne pouvoir participer. Le président des FDF, Olivier Maingain, a critiqué sa position.

Di Rupo regrette de ne pas participer au Gordel

© BELGA

Interrogé dans l'émission De Zevende Dag, M. Di Rupo a refusé de voir dans le Gordel une manifestation politique. "Cela reste avant tout un événement sportif et familial", a-t-il dit, notant que "beaucoup de familles francophones y participent" et déplorant "les disputes locales".

Au journaliste qui lui demandait s'il comptait y participer, le Premier ministre a répondu : "Malheureusement, non. Je devais être sur ce plateau et j'ai ensuite une réunion de famille".

Dans une réaction à l'agence Belga, le président des FDF, Olivier Maingain, a "dénoncé des déclarations totalement indécentes". "Je ne peux pas comprendre qu'il ne voie pas le caractère politique" du Gordel, qui "est la cause de bien des tensions en périphérie", a-t-il dit.

Selon lui, après la scission de Bruxelles-Hal-Vilvorde, le Gordel permet désormais l'expression de nouvelles revendications flamandes, comme la fin des facilités. "J'appelle les électeurs de la périphérie à plébisciter les candidats", notamment les FDF, "qui veulent un élargissement de la Région bruxelloise", seule à même selon lui de garantir les droits des citoyens francophones et néerlandophones, a-t-il dit.

Levif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires