Di Rupo rappelle Magnette à l'ordre

12/01/12 à 17:30 - Mise à jour à 17:30

Source: Le Vif

"La Belgique a une longue tradition pro-européenne et c'est de notre intérêt de la maintenir. Chacun peut avoir son point de vue mais l'Europe reste notre base commune", a affirmé Elio Di Rupo en réaction aux critiques de l'opposition N-VA mais aussi des partenaires gouvernementaux libéraux après les déclarations du ministre PS Paul Magnette à propos des exigences de l'Europe en matière budgétaire.

Di Rupo rappelle Magnette à l'ordre

© Image Globe

Selon M. Magnette, la stricte politique économique préconisée par l'Europe mènera à quinze années de récession. Le ministre PS a aussi mis en doute la légitimité démocratique de la Commission européenne et a critiqué le commissaire aux affaires économiques, Olli Rehn.

Les chefs de groupe Open Vld et MR, Patrick Dewael et Daniel Bacquelaine, se sont interrogés sur cette attitude. M. Bacquelaine a qualifié l'attitude de M. Magnette d'inacceptable. "Les décisions européennes sont aussi les nôtres", a-t-il rappelé.

Le vice-Premier ministre CD&V Steven Vanackere et le président de l'Open Vld, Alexander De Croo, avaient déjà manifesté leur mécontentent après les déclarations de M. Magnette.

M. Di Rupo a implicitement fait de même. Il a souligné les bonnes relations de la Belgique avec l'Europe et a insisté sur le fait que la Commission agit dans le respect des compétences qui lui ont été attribuées par les Etats membres.

Le chef de groupe Ecolo au Sénat Jacky Morael s'inquiète de l'absence claire d'engagements du Premier Ministre à se concerter sur les exigences budgétaires de la Commission européenne avec les Entités fédérées dont les leviers économiques sont nécessaires pour développer l'économie verte et offrir des perspectives d'avenir à nos citoyens.

Levif.be avec Belga

Nos partenaires