Di Rupo plaide pour "une Belgique qui s'occupe vraiment des préoccupations des citoyens"

22/07/17 à 08:38 - Mise à jour à 08:39

Source: Belga

Le président du PS, Elio Di Rupo, a insisté sur la nécessité de concentrer le travail politique sur "des actions répondant aux priorités quotidiennes des citoyens". M. Di Rupo s'est exprimé ainsi dans le contexte à la fois de la crise politique intra-francophone, et de la diffusion des premiers éléments d'informations relatifs au budget fédéral pour les années 2018 et 2019.

Di Rupo plaide pour "une Belgique qui s'occupe vraiment des préoccupations des citoyens"

© Belga

"Depuis plus d'un mois, le fonctionnement des gouvernements de Wallonie, de Bruxelles et de la Fédération Wallonie-Bruxelles est mis en péril suite à la décision du cdH de "débrancher la prise". Dans le même temps, le gouvernement fédéral s'apprête à adopter un budget 2018-2019 dont les premiers éléments rendus publics laissent craindre de nouvelles attaques au bien-être des Belges", a affirmé le président du PS, dans un communiqué diffusé vendredi soir.

Celui-ci a insisté sur la nécessité de concentrer le travail politique sur des actions répondant aux priorités quotidiennes des citoyens. "Les inégalités ne cessent de se creuser, singulièrement en raison des politiques menées par le gouvernement de M. Michel", a jugé le président du PS.

M. Di Rupo a redit son attachement à l'idée d'un bonus social généralisé. Pour lui, les allocations sociales et les pensions doivent atteindre au minimum le seuil de pauvreté. Le PS plaide en outre avec force pour l'individualisation des droits sociaux qu'il importe de ne pas détruire.

Le PS souligne aussi son inquiétude concernant le financement des soins de santé. "Il est temps que le gouvernement MR/N-VA se rende compte du drame que provoque dans la vie réelle des citoyens sa politique aveugle d'austérité", a-t-il dit à ce propos.

Quel que soit le gouvernement dans les entités francophones et à Bruxelles, il se doit de veiller au bien-être des Wallons et des Bruxellois, a encore déclaré le président du PS.

Le redressement socioéconomique de la Wallonie impose la poursuite du plan Marshall. La réforme des aides à l'emploi, la modernisation de la politique du logement, la suppression de la télé-redevance et l'adoption d'une fiscalité plus juste sont essentielles, tout comme une gouvernance publique infaillible. A Bruxelles, il faut aussi réaliser les avancées en matière de gouvernance et poursuivre les politiques de soutien à l'emploi, en particulier des jeunes, et à l'économie. En Fédération Wallonie-Bruxelles, la mise en oeuvre du Pacte pour un enseignement d'excellence est indispensable, a-t-il conclu.

Nos partenaires