Di Rupo nous a entendus

29/11/13 à 16:32 - Mise à jour à 16:32

Source: Le Vif

Le ministre-président flamand Kris Peeters a dit vendredi avoir eu le sentiment que le Premier ministre Elio Di Rupo l'avait compris dans sa volonté d'avancer vers un cadre légal afin de résorber l'écart salarial, une évolution qui doit permettre au CD&V d'accepter, si besoin, une baisse de la TVA sur l'électicité.

Di Rupo nous a entendus

© Belga

Ces mesures et d'autres pourraient intégrer le futur pacte interfédéral de relance que négocient le gouvernement fédéral et les entités fédérées. Le CD&V est comme d'autres demandeur d'une disparition de l'écart salarial à l'horizon 2018.

Selon Kris Peeters, on pourrait partir de l'écart de 5,1% relevé par le Conseil central de l'Economie comme base de départ des discussions.

De retour de Vilnius, où il participait à une réunion européenne, le premier ministre a fait part d'une proposition de compromis qu'il avait déposée.

La proposition inclut une diminution à 6% de la TVA sur l'électricité, une idée défendue par le sp.a et l'Open Vld, mais rejetée par le CD&V et qui suscite aussi des réticences au PS. Cette mesure permettrait d'améliorer la compétitivité du pays de 0,42% par rapport à l'étranger. Autre piste: une diminution des charges pour les entreprises qui doit favoriser une réduction de l'écart salarial. Le premier ministre s'est dit prêt à couler cette diminution dans une loi.

Nos partenaires