Di Rupo : le néerlandais ? "Cet effort-là, je le ferai"

30/11/11 à 07:53 - Mise à jour à 07:53

Source: Le Vif

Le Premier ministre pressenti Elio Di Rupo affirme, dans un livre d'entretiens dont les bonnes feuilles sont parues dans La Libre, qu'il fera l'effort de "se lancer" dans le néerlandais,répondant ainsi à une critique qui a refait surface ces derniers jours au nord du pays.

Di Rupo : le néerlandais ? "Cet effort-là, je le ferai"

© Belga

"Je vais y travailler. Honnêtement, je n'ai pas eu beaucoup de temps ces derniers mois pour m'y consacrer", indique le formateur dans ce livre du journaliste Francis Van de Woestyne "Elio Di Rupo. Une vie, une vision".

Le président du PS assure qu'il comprend tout ce que ses interlocuteurs disent en néerlandais, ce qu'avait déjà relevé mardi le libéral flamand Vincent Van Quickenborne. "Pendant les négociations, je n'ai pas utilisé les oreillettes de la traduction. Par peur de faire des fautes, je ne me lance pas. Cet effort-là je le ferai. Je prendrai le temps de me perfectionner. Au Parlement, je répondrai en néerlandais, avec mes fautes. Mais je le ferai", commente-t-il dans cet entretien réalisé au cours des derniers mois.

Les interrogations sur le néerlandais d'Elio Di Rupo ont resurgi à mesure que se concrétisait la probabilité de le voir entrer au 16 rue de la Loi. Yves Leterme a ainsi jugé mardi que son niveau de maîtrise de la langue de Vondel pouvait poser un problème, même si sa bonne volonté n'était nullement en cause.

LeVif.be, avec Belga.

En savoir plus sur:

Nos partenaires