Di Rupo formateur : toutes les réactions politiques

17/05/11 à 07:36 - Mise à jour à 07:36

Source: Le Vif

"L'heure n'est pas aux exclusives" après la désignation d'Elio Di Rupo comme formateur royal, a-t-on souligné au PS où l'on appelle, depuis janvier, à la formation d'un gouvernement d'union nationale.

Di Rupo formateur : toutes les réactions politiques

© Belga

Elio Di Rupo a donc été chargé lundi, par le roi, de former un nouveau gouvernement, 337 jours après les élections du 13 juin dernier. Il s'agira d'une mission "à la fois socioéconomique et institutionnelle", a-t-on appris dans l'entourage du président du PS.

Les partenaires avec lesquels compte négocier le formateur ne sont pas désignés à ce stade mais au PS, on appelle depuis janvier à la formation d'un gouvernement d'union nationale. "L'heure n'est pas aux exclusives", a-t-on affirmé lundi soir au boulevard de l'Empereur. Elio Di Rupo fera une communication à la presse mardi à 15 h au parlement fédéral.

Tour des pistes des réactions politiques à la nomination d'Elio Di Rupo.

Wouter Beke (CD&V) : les négociations entrent dans une nouvelle phase importante

"Il est temps de saisir la chance", a commencé par dire Wouter Beke, président du CD&V, dans un communiqué, après la désignation d'Elio Di Rupo comme formateur et après avoir lui-même été déchargé de sa mission. Pour lui, les négociations entrent dans une "phase nouvelle, importante".

"Dans le rapport final que j'ai remis au roi le 12 mai et que j'ai rédigé en dialogue privilégié avec les présidents du PS Elio Di Rupo et de la N-VA Bart De Wever, se trouvent les éléments d'un accord communautaire", a commenté Wouter Beke, précisant qu'il remettrait également ce document mardi à Elio Di Rupo. L'ex-négociateur royal s'est dit convaincu qu'un transfert de compétences substantiel, une nouvelle loi de financement et la scission de l'arrondissement de Bruxelles-Hal-Vilvorde étaient réalisables.

"Le CD&V demande au formateur Di Rupo de conclure cet accord communautaire sur base de ce rapport et de former un gouvernement fédéral", a conclu Wouter Beke. Ce dernier s'exprimera pour la première fois en public à propos de sa mission au cercle de Lorraine mardi.

PS : Elio Di Rupo a toutes les qualités pour remplir sa mission

Rudy Demotte estime qu'Elio Di Rupo possède dans la situation actuelle toutes les qualités pour remplir le rôle de formateur. Le ministre-président (PS) wallon et de la Fédération Wallonie-Bruxelles appelle aussi les nationalistes flamands à manifester une volonté de compromis.

Dans la situation actuelle, Elio Di Rupo a la stature d'un homme d'Etat qui assumera ses responsabilités dans des conditions difficiles, a commenté Rudy Demotte à Mons, interrogé par l'Agence Belga. Il estime que le nouveau formateur désigné par le roi possède le sens de l'intérêt général et est animé par la volonté de maintenir la solidarité entre les personnes.

Le ministre-président a encore dit souhaiter qu'Elio Di Rupo dispose des coudées les plus franches quant au "périmètre de la composition de l'attelage". Il appelle de ses voeux une volonté de compromis dans le chef des nationalistes flamands.

MR : les réformateurs travailleront "de manière loyale, positive et volontaire"

"Le MR travaillera de manière loyale, positive et volontaire pour former un gouvernement et ainsi répondre aux exigences de développement économique et social de notre pays", a indiqué lundi Charles Michel à l'annonce par le roi de la désignation d'Elio Di Rupo comme formateur.

Le président du Mouvement Réformateur a par ailleurs réitéré "l'engagement du MR à tout faire pour mettre en oeuvre une réforme de l'Etat visant à moderniser nos institutions et à renforcer l'efficacité de leur fonctionnement".

SP.a : Caroline Gennez espère que l'on reparlera enfin du contenu

Caroline Gennez, présidente du SP.a, espère que la désignation d'Elio Di Rupo au poste de formateur permettra d'enfin à nouveau avancer sur le plan du contenu. Au cours de l'émission Ter Zake (Canvas - VRT), elle a estimé qu'Elio Di Rupo devait soumettre des propositions tant sur le plan communautaire que socioéconomique aux négociateurs. Caroline Gennez a ajouté que le SP.a était prêt à prendre ses responsabilités, comme il l'a démontré au cours de la mission de conciliation de Johan Vande Lanotte.

Comme plus tôt dans la journée, elle a répété que les défis au niveau fédéral ne différaient pas beaucoup de ceux à relever au sein des Régions et souligné que son parti était aux commandes en Flandre dans un gouvernement auquel est associée la N-VA. A ses yeux, les gouvernements de toutes les entités du pays seront amenés à collaborer pour atteindre les objectifs fixés.

CdH : Joëlle Milquet appelle tous les partis impliqués à prendre leurs responsabilités

Joëlle Milquet, présidente du cdH, s'est réjouie lundi soir de la désignation d'Elio Di Rupo au poste de formateur. Tous les partis impliqués dans la négociation devront prendre leurs responsabilités, a-t-elle fait savoir.

"La présidente du cdH, qui, depuis de longues semaines, plaide pour le passage à une phase de formation, ou d'effet équivalent, se réjouit de la désignation d'Elio Di Rupo par le souverain comme formateur d'un prochain gouvernement", a souligné son parti dans un communiqué diffusé lundi soir.

Pour le cdH, il était opportun de pouvoir passer enfin à "une phase de négociations finales portant tant sur le volet institutionnel que sur le volet socioéconomique. Il s'agira, pour tous les partis impliqués, de prendre désormais leurs responsabilités dans ce cadre nouveau."

Toujours selon le communiqué, Joëlle Milquet remercie Elio Di Rupo d'avoir accepté cette mission importante "dans la droite ligne de la disponibilité et des responsabilités déjà assumées lors de la mission de préformation. Il est important qu'Elio Di Rupo dispose de toute la latitude nécessaire pour l'exécution de cette mission de formation."

LeVif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires