Di Rupo écrit une lettre à Juncker pour lui faire part de son mécontentement

01/11/16 à 12:53 - Mise à jour à 12:53

Source: Belga

Le président du Parti socialiste Elio Di Rupo a écrit une lettre au président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker pour lui faire part de son mécontentement quant aux propos tenus par le commissaire européen à l'Economie numérique Günther Ottinger qui avait qualifié la Wallonie de "micro-région gérée par des communistes qui bloque toute l'Europe", dans le cadre de la signature de l'accord de libre échange entre l'Union européenne et le Canada (CETA).

Di Rupo écrit une lettre à Juncker pour lui faire part de son mécontentement

© Belga

Insistant sur "le remarquable travail démocratique" auquel ce texte a donné lieu avant de finalement être accepté par la Wallonie, Elio Di Rupo estime que "nombre de parlements et d'institutions (y compris européennes) pourraient utilement trouver à s'en inspirer". "L'analyse fouillée et le large débat mené au Parlement wallon ont permis de réconcilier le citoyen avec le débat politique", poursuit-il.

Le président du PS qualifie dès lors les paroles du commissaire Ottinger comme "heurtantes et inappropriées" et "insultantes" à l'égard des citoyens wallons, de la société civile organisée et des représentants démocratiquement élus.

Elio Di Rupo assure que le PS "n'est en rien communiste" et que croire que la Wallonie est dirigée par de telles personnes "dénote d'une méconnaissance grave et inquiétante d'un des pays fondateurs de l'Union européenne".

L'ancien Premier ministre invite dès lors M. Juncker à un très ferme rappel à l'ordre de son commissaire.

Nos partenaires