Di Rupo doit prendre son temps et travailler dans la sérénité

19/05/11 à 10:01 - Mise à jour à 10:01

Source: Le Vif

Le formateur doit travailler dans la sérénité et rester insensible aux pressions diverses, estime Laurette Onkelinx.

Di Rupo doit prendre son temps et travailler dans la sérénité

© Belga

La vice-première ministre socialiste est d'avis que Elio Di Rupo doit prendre son temps -"chi va piano va sano"- pour produire un document proposant à la fois une grande réforme de l'Etat, des finances publiques saines et un projet mobilisateur. Il devra aussi analyser de très près le "très bon" et volumineux travail réalisé par Wouter Beke.

A propos de la demande du président de la N-VA Bart De Wever de voir le formateur se déclarer candidat premier ministre, Laurette Onkelinx affirme que l'on n'a jamais travaillé comme cela: "ce serait mettre la charrue avant les boeufs".

Une alliance avec le sp.a

Elle souhaite la présence du sp.a dans la future majorité car c'est un allié naturel et ce serait faire injure au travail réalisé par Johan Vande Lanotte que de ne pas inclure les socialistes flamands.

Sans répondre à la question de savoir si cette présence est à ses yeux "inconditionnelle", elle veut que l'on travaille sur un concept d'union nationale avec toutes les bonnes volontés.

Refusant aussi de parler de "plan B", elle pense toutefois que nous sommes à l'heure de vérité et que si aucun partenaire ne veut s'engager, il faudra penser à autre chose.

Une cotisation sociale généralisée ? Laurette Onkelinx considère que l'idée d'une cotisation sociale généralisée ne constitue qu'une piste parmi d'autres proposée par la Banque nationale et le Bureau du plan.

Refusant tout débat parlementaire sur l'amnistie, elle estime que l'on peut toutefois débattre sur ce qui s'est passé pendant la guerre pour que de tels actes de barbarie ne se produisent plus jamais.

Le Vif.be, avec Belga

Nos partenaires