Di Rupo abordera mardi les questions budgétaires avec les présidents de parti

23/05/11 à 19:03 - Mise à jour à 19:03

Source: Le Vif

Le formateur Elio Di Rupo entamera demain mardi des rencontres bilatérales avec les présidents de tous les partis impliqués jusqu'à présent dans les discussions politiques. Ces rencontres auront pour objet le défi budgétaire auquel le prochain gouvernement devra faire face.

Di Rupo abordera mardi les questions budgétaires avec les présidents de parti

© Belga

Le formateur Elio Di Rupo entamera demain mardi des rencontres bilatérales avec les présidents de tous les partis impliqués jusqu'à présent dans les discussions politiques. Ces rencontres auront pour objet le défi budgétaire auquel le prochain gouvernement devra faire face. C'est la première fois que ce sujet est abordé de façon approfondie, souligne-t-on dans l'entourage du formateur.

M. Di Rupo a travaillé tout le week-end et ce lundi, avec son équipe, à la préparation de la note qu'il s'est engagé à déposer dans un délai raisonnable c'est-à-dire dans quelques semaines. Cette note comportera deux volets, l'un institutionnel et l'autre socio-économique avec notamment le défi budgétaire. Dans ce cadre, il a aussi pris connaissance du rapport que le négociateur Wouter Beke a remis à l'issue de sa mission. Ce rapport porte sur l'institutionnel. Il énumère les points de convergences et de divergences, ce qui est fort différent de ce qu'on attend du formateur, dit-on encore dans l'entourage d'Elio Di Rupo.

Demain mardi, le formateur entamera une série de rencontres bilatérales avec les partis impliqués jusqu'à présent dans les discussions, par ordre décroissant d'importance. Le premier à être reçu sera le président de la N-VA, Bart De Wever. La rencontre aura lieu à 11 heures à la présidence de la Chambre.

Dans le courrier que M. Di Rupo a adressé aux présidents de parti pour les inviter, il leur a demandé de lui présenter des propositions concrètes et chiffrées pour le budget. Ces propositions devront s'inscrire dans le contexte actuel, viser l'équilibre en 2015 et respecter les engagements pris à l'égard de l'Europe, rappelle-t-on dans l'entourage du formateur.

Avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires