Deuxième journée d'asphyxie à New Delhi, où les écoles primaires restent fermées

08/11/17 à 08:15 - Mise à jour à 08:17

Source: Belga

(Belga) La capitale indienne New Delhi étouffait mercredi, pour une deuxième journée consécutive de brouillard polluant, situation critique qui a entraîné la fermeture des écoles primaires. Une gaze grise était posée sur la mégapole d'une vingtaine de millions d'habitants, où même les galeries du métro semblent enfumées.

À 09h00 locales, les différents compteurs placés dans la ville affichaient des niveaux dangereux de particules ultra-fines (PM2,5), entre 400 et 700. L'OMS recommande de ne pas dépasser 25 en moyenne journalière pour la santé. "Quand je suis arrivé à Delhi en 1984, l'air de la ville était propre. Mais aujourd'hui quand je suis parti à quatre heures du matin au travail, je ne voyais presque rien", a déclaré à l'AFP Jeevanand Joshi, un vendeur de thé de rue. Deux millions de petits Delhiites sont restés à la maison mercredi, les écoles primaires ayant été fermées sur ordre des autorités locales. Les épisodes de "smog" sont récurrents en automne et hiver à New Delhi, que l'OMS avait classée en 2014 comme ville la plus polluée au monde. Le froid et l'absence de vent plaquent au sol les émissions polluantes des véhicules, usines et centrales, les empêchant de se dissiper. Ces particules en suspension accentuent les risques de maladies cardiovasculaires et de cancer des poumons. Le couple royal belge est actuellement en visite en Inde, où le roi Philippe et la reine Mathilde sont arrivés dimanche soir. Le souverain a pris part mardi soir à un banquet d'Etat à New Delhi, lors duquel il a prononcé un discours. (Belga)

Nos partenaires