Deux témoignages plus favorables à Rita Henkinet

24/02/16 à 20:57 - Mise à jour à 20:57

Source: Belga

(Belga) Les derniers témoins qui ont été entendus mercredi en début de soirée devant la cour d'assises de Liège au procès de Rita et Benoît Henkinet se sont montrés plus favorables à l'accusée. Après les dépositions réalisées par les enquêteurs, un médecin de famille et le père de Rita Henkinet ont confirmé qu'elle avait mal vécu la dégradation de l'état de santé de ses enfants.

Deux témoignages plus favorables à Rita Henkinet

Deux témoignages plus favorables à Rita Henkinet © BELGA

Le médecin de famille de Rita Henkinet a témoigné en sa faveur et a certifié que les enfants, Arnaud et Audrey, n'étaient pas autonomes et devaient être constamment encadrés. En 2009, sa fille Audrey avait été victime d'une péritonite et elle était devenue stressée, angoissée et difficile à calmer. Elle se plaignait constamment d'avoir mal au ventre. Selon le médecin de famille, Rita Henkinet était très affectée par la dégradation de l'état de santé de sa fille. Elle était anxieuse, proche du "burn-out" et dépressive. Le médecin a par ailleurs confirmé que Rita Henkinet ne vivait que pour ses enfants. Elle était protectrice à leur égard et toujours inquiète. Le papa de Rita Kenkinet, âgé de 90 ans, a pour sa part affirmé que sa fille était en situation de détresse face à ses enfants. Cet homme n'ignorait pas que la santé des enfants s'était dégradée. Il s'était montré plus présent auprès de sa fille Rita Henkinet et de ses petits-enfants. Le papa a également confirmé que Benoît Henkinet savait que sa s?ur était en situation de détresse. Chacun savait que Rita Henkinet vivait une souffrance qui était pour elle intenable. Elle avait déjà envisagé de mourir avec ses enfants. Selon le papa des accusés, Arnaud avait aussi manifesté son désir de mourir et avait fait référence au décès de sa marraine à la suite d'une longue maladie. "Je veux être près de marraine. On serait mieux et on ne souffrirait plus", aurait-il dit à son grand-père. Les comparutions de témoins reprendront jeudi matin. (Belga)

Nos partenaires