Deux jours après les élections, les alliances livrent leur lot de surprises

16/10/12 à 19:31 - Mise à jour à 19:31

Source: Le Vif

Les électeurs se sont prononcés dimanche et, dès le début de la soirée, le jeu des alliances a commencé. En deux jours, il a livré son lot de surprises qui laisse apparaître un PS moins au centre du jeu qu'auparavant.

Deux jours après les élections, les alliances livrent leur lot de surprises

© Image Globe

S'il demeure le parti francophone disposant de l'assise locale la plus forte, le PS a laissé quelques plumes dans l'aventure: Molenbeek a basculé, entraînant la retraite de son homme fort et figure emblématique des socialistes, Philippe Moureaux, Claude Desama a perdu son maïorat à Verviers, Eliane Tillieux n'est pas parvenue à s'imposer à Namur -le PS y cède même sa première place- pas plus que Laurette Onkelinx à Schaerbeek, Philippe Courard a perdu Hotton, l'ancestrale majorité socialiste-libérale en province de Namur a vécu.

PS et CDH moins proches qu'avant
Chaque situation locale obéit bien entendu à des contingences locales. Pourtant, force est de constater que PS et cdH prétendument "scotchés" semblent un peu moins proches qu'avant. A Bruxelles-Ville, le couple a même volé en éclats avec fracas: les socialistes ont éjecté Joëlle Milquet (cdH) de la coalition au profit du MR. Le surlendemain - et même si les intéressés jurent qu'il ne faut faire aucun rapprochement - , Molenbeek tombait, suivie un peu plus tard de Verviers.

Autrefois ennemis jurés, MR et cdH semblent revenus à de meilleurs sentiments. Le cdH a permis à Françoise Schepmans de devenir bourgmestre de Molenbeek, le MR en a fait de même avec Marc Elsen à Verviers et a ouvert sa majorité à Uccle. A la Ville de Namur, l'alliance cdH-MR-Ecolo se poursuit et à la province, un accord MR-cdH a vu le jour. A Gembloux, le cdH a troqué Ecolo contre le MR, etc.

Le jeu de dominos bruxellois a singulièrement échauffé les esprits et quelques déclarations ou communiqués assassins se sont perdus. En fin de matinée, le président du PS, Thierry Giet, a appelé à la sérénité en soulignant les défis qui attendent les communes et les différents gouvernements dans les semaines et mois à venir.

En fin de semaine, les ministres PS, MR et cdH (fédéral) ou PS, Ecolo et cdH (Régions et Communauté) doivent se retrouver pour un exercice qui s'annonce particulièrement difficile: le budget 2013.

Les quatre partis devront également éviter trop de divergences à l'aube de nouvelles discussions communautaires en vue de mettre en oeuvre le deuxième volet de l'accord institutionnel.

Avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires